AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les conséquences de la première INTRIGUE de WHYDA, c'est par ici ! :proud: :cat:
N'hésitez pas à REMONTER WHYDA sur bazzart ou prd :hin: :fox:

Ce n'est pas parce que le forum a une annexe sur les troubles qu'il est obligatoire de jouer un personnage malade.
UN SAIN D'ESPRIT c'est tout aussi bien. :rabbit: What a Face
Il est obligatoire de BIEN lire les annexes, auquel cas le staff vous mordra les fesses. :ivil:
Nous n'acceptons pas les pseudos à initiales - retournons aux origines simplistes les enfants. :aw:
Entre autre, pour continuer sur les pseudos, les prénoms trop excentriques (drogue, alcool
:chaat: ou autre totalement improbable) sont INTERDITS, merci de rester réalistes. :chaat:
Les personnages du pays des merveilles ne sont pas acceptés, seuls les morts peuvent passer ! :maw:

Partagez | 
 

 Astrée ++ Ici rien n'est tout blanc ni tout noir, tout est vert (png autorisés)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Astrée ++ Ici rien n'est tout blanc ni tout noir, tout est vert (png autorisés)   Lun 30 Juin - 18:36


Meet in the wood

S
oyons clairs, Cara détestait les gens. Encore en vie, elle les trouvait absurdes, inutiles. Elle ne se prétendait pas au-dessus d’eux, loin de là, considérant sa propre vie avec mépris. Après tout elle ne rimait à rien. Mais les autres, toutes ces personnes qui peuplaient la surface de la terre, elle les trouvait juste désolants. Ne l’étaient-ils pas tous, à courir ici et là, après leurs rêves ? Les rêves ne servaient à rien. C’était des illusions crées par les hommes pour se persuader que leur vie avait un sens.

Pour Cara ? La vie n’était pas faite pour avoir un sens. Elle n’était faite pour rien d’ailleurs. Les hommes naissaient, mourraient. C’était dans l’ordre des choses. Pas de destinée, pas de dieu, pas de sens. L’ordre des choses, voilà ce à quoi elle croyait. Elle n’avait donc jamais eu peur de la mort. Elle ne l’attendait pas si tôt, mais par exemple, se tenir debout sur son toit, courir au beau milieu de la route, ou même se baigner dans l’eau la nuit après plusieurs bouteilles d’alcool ne lui avait jamais apparues soudainement comme des causes de mort imminentes.

Quoi qu’il en soit, les agissements des gens ne l’avait jamais intéressée. Voilà pourquoi elle avait toujours agis elle-même avec nonchalance. Déjà petite, elle n’avait jamais eu beaucoup d’amis. Chez elle, elle se contentait de jouer avec les maigres ressources qu’elle possédait –autrement dit avec trois poupées et des cubes en bois -  de regarder ses yeux des heures durant dans le miroir, de contempler le monde de sa petite fenêtre, ou même d’écouter la radio, calmement allongée sur le fauteuil déchiré du salon. Mais jamais, au grand jamais, elle n’aurait posé le pied à l’extérieur pour aller jouer Les autres enfants étaient bruyants, casse-cou. Elle préférait la solitude et le calme plat. Le silence C’était son meilleur ami.

Les seules personnes qu’elle avait affectionnées étaient ses deux amis, Jenna et Jimmy. Jimmy particulièrement. C’était cruel à dire, mais il lui avait toujours semblé plus intéressé par elle, plus attentionné. Ils avaient partagés d’assez beaux moments. Et contrairement à Jenna, il était calme. Comme elle aimait. Jenna, elle, ne tenait jamais en place, il fallait toujours qu’elle soit occupée à faire quelque chose.  Ciel, qu’ils lui avaient manqué quand ils s’étaient mis tous les deux. Elle n’avait jamais eu si mal à cause de personnes.  Oui, qu’on se le dise, elle ne s’était jamais attachée à personne et encore en vie, elle s’y faisait assez bien. Les gens l’ennuyaient, ainsi elle ne voulait pas les côtoyer.

Pourtant à ce moment, aux prises avec une fleur géante carnivore dans cette forêt où elle était juste allée de quoi faire un feu, elle n’avait jamais autant souhaitée voir quelqu’un. Elle arriva, au bout de dix minutes de lutte, à couper trois plantes, avant de s’attaquer à la dernière, à califourchon dessus, avec sa hache. Elle la leva, prête à l’abattre sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Astrée ++ Ici rien n'est tout blanc ni tout noir, tout est vert (png autorisés)   Ven 4 Juil - 17:27

Astrée sautillait gaiement alors qu’elle s’engouffra dans le bois. Elle avait décidé de partir se promener pour profiter du beau temps (en vérité il ne faisait pas plus beau qu’un autre jour, et elle n’était même pas sûre de voir le soleil, mais elle préférait penser qu’il faisait beau, puisque ça lui faisait plaisir). Elle avait l’impression que ses pieds ne touchaient plus terre, et qu’elle volait presque, pendant quelques secondes. Elle avançait au hasard, sans regarder les panneaux. De toute façon, les gens qui les avaient mis là avaient dû se tromper un peu, parce qu’ils semblaient ne rien indiquer correctement. Elle se promit mentalement de les rectifier un jour, parce qu’ils devaient être bien tristes, à se sentir aussi inutiles. Elle s’engagea sur un petit chemin, à la recherche d’un endroit où elle se baignait. Il ne se trouvait pas ici, de toute évidence, mais la route eut au moins le mérite de l’emmener vers une partie encore inconnue de la forêt, où le jour était bien plus clair, ce qui la ravit. Ce fut ainsi qu’elle tomba nez à nez avec une jeune fille, assise sur une plante. Elle s’apprêtait à lui dire qu’on fait pourtant des sièges plus confortables, et que la plante, à moins d’être un croisement étrange entre une fleur et une chaise – mais après tout, il valait mieux s’attendre à tout ici, si bien que ça ne l’aurait même pas étonnée – n’appréciait sans doute pas d’être prise pour un fauteuil, quand elle remarqua qu’elle avait une hache entre les mains et qu’elle s’apprêtait à mutiler cette pauvre plante innocente. Comment pouvait-elle faire une chose pareille ? Quel genre de personne totalement insensible était-elle ? – Mais enfin, qu’est-ce que tu fais ? Comment peux-tu t’en prendre à cette jolie plante qui ne t’a absolument rien demandé ? s’indigna-elle aussi vite, interpellant par la même occasion l’attention de la fille qui avait été trop occupée à s’en prendre à une pauvre et innocente fleur pour remarquer son arrivée. En plus, elle en oubliait la politesse. Décidément. Heureusement qu’elle était bien trop gentille pour lui en tenir rigueur. Elle la dévisagea, cherchant à comprendre. Elle n’avait pas l’air si méchante pourtant. A en juger par son apparence, elle devait avoir à peu près son âge. Elle pencha un peu la tête, plissa le nez. C’était la position de concentration idéale. Ce n’était pas logique : personne n’aurait envie de faire du mal à une pauvre fleur. Mais après tout, elle ne savait peut-être pas qu’il ne fallait pas abîmer les plantes. Si ça se trouve, personne ne lui avait jamais dit. Ou peut-être essayait-elle seulement de bien faire ? Un peu radoucie, Astrée lui adressa un petit sourire, pour la mettre en confiance. – Ecoute, c’est peut-être une technique de jardinage un peu étrange, mais je t’assure que cette plante n’a pas besoin d’être coupée. Regarde, elle est en très bonne santé. Elle continua à sourire, la regarda avec insistance, mais elle ne semblait pas disposée à descendre et à laisser la plante en paix. Enfin, Astrée réalisa. Mais bien sûr ! Pourquoi n’y avait-elle pas pensé plus tôt ? – Oh je comprends ! Tu es une sorte de cow-boy nostalgique des taureaux ! Mais tu sais, je suis sûre que tu peux trouver mieux pour faire du rodéo que cette pauvre fleur. Enfin, tu vois bien que tu l’abîmes ! Et puis je ne suis pas sûre qu’une hache puisse vraiment t’aider à ne pas tomber. En plus c’est énorme, tu pourrais te blesser, et tu pourrais la blesser aussi !  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Astrée ++ Ici rien n'est tout blanc ni tout noir, tout est vert (png autorisés)   Ven 4 Juil - 20:29


Meet in the wood

U
ne voix s’éleva et la plante, refermée en position de défense, attendant l’attaque, n’eut pas son coup fatal. Cara tourna la tête pour voir la personne qui élevait sa voix chantante et enfantine. C’était une jeune fille brune, de son âge à peu près, qui était visiblement entre l’étonnement et la douce colère. Elle voyait une personne pour la première fois depuis son arrivée et elle fut ravie de voir que quelqu’un d’autre dans ce pays de fous. Cependant la jeune femme ne semblait pas aussi ravie.

– Mais enfin, qu’est-ce que tu fais ? Comment peux-tu t’en prendre à cette jolie plante qui ne t’a absolument rien demandé ?

Cara y voyait trois options. Soit elle était très imaginative, naïve et vraiment très inventive, qui croyait visiblement qu’elle était en danger. Pas Cara, la plante. Ça pouvait aussi être un espèce d’écolo mal lunée qui croyait que tout truc vert qui poussait était pacifiste. Troisième option, elle s’était défoncée à l’opium ou autre truc du genre. Quoi qu’il en soit Cara avait arrêté son geste et elle ne sut vraiment pas quoi lui répondre, et se contenta de plisser les sourcils, se demandant ce qu’elle racontait.

– Ecoute, c’est peut-être une technique de jardinage un peu étrange, mais je t’assure que cette plante n’a pas besoin d’être coupée. Regarde, elle est en très bonne santé.


Ah ça oui, elle était en bonne santé, la preuve, elle lui avait sauté dessus dès qu’elle avait eu un peu faim. Et avec toute l’énergie qu’elle avait donnée –ou plutôt elles, vu ses petites copines qui s’étaient ramenées- elle était certainement la plante carnivore la plus énergique de cette ile. De ce pays. De ce monde. De... Peu importe où elle était ! La jeune femme en face d’elle eut soudain une genre de révélation.

– Oh je comprends ! Tu es une sorte de cow-boy nostalgique des taureaux ! Mais tu sais, je suis sûre que tu peux trouver mieux pour faire du rodéo que cette pauvre fleur. Enfin, tu vois bien que tu l’abîmes ! Et puis je ne suis pas sûre qu’une hache puisse vraiment t’aider à ne pas tomber. En plus c’est énorme, tu pourrais te blesser, et tu pourrais la blesser aussi !

Mais cette fille était une allumée de premier rang. Carra baissa les bras, un peu découragée par l’attitude de la jeune femme. Elle s’avança un peu, laissant la plante se recourber sur elle-même et disparaitre dans la faune et la flore de cette foret. Sa hach était tenue derrière elle, et elle ne comptait pas vraiment s’en servir.

-C’est une plante carnivore, ça mange la chair. Humaine ou animale. Hors je suis une humaine. Je me suis juste défendue. Puis elle leva la tête et demanda, un peu hésitante mais sans ciller Tu... Tu es droguée ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Astrée ++ Ici rien n'est tout blanc ni tout noir, tout est vert (png autorisés)   Ven 4 Juil - 21:12

Bon, apparemment aucune de ses explications n’était la bonne et la fille la prenait pour une espèce de folle furieuse, d’après le regard qu’elle lui lançait. Astrée ne comprenait pourtant pas vraiment où elle avait pu se tromper et quelle autre explication pouvait être plausible. Qu’est-ce qui aurait pu pousser une fille à l’air tout à fait normal à attaquer une plante qui était là bien avant elle ? Elle continua de réfléchir avant de trouver quelque chose qui collait parfaitement bien. – Oh je vois, tu avais seulement un peu faim, c’est ça ? Il ne faut pas sauter sur tout ce qui bouge pour essayer de s’en faire un repas, tu sais… Cette plante n’était vraiment pas comestible, et elle était un peu grosse pour toi, je crois. Ma pauvre, tu dois avoir faim pour t’attaquer à une plante aussi grande ! Elle lui adressa un nouveau sourire, tentant de la rassurer en lui montrant qu’elle ne lui en voulait pas, malgré tout. Qu’elle n’aille pas s’imaginer qu’elle était en colère contre elle et qu’elle ferait mieux de tourner les talons, la pauvre risquerait de se perdre et vu la tête qu’elle avait, elle ferait mieux de se reposer un peu. Cette dernière fit quelques pas vers elle, laissant enfin la plante battre en retraite pour s’éloigner au plus vite de son agresseur. Astrée en fut aussitôt soulagée, d’autant plus que la fille n’avait plus l’air bien menaçante, maintenant qu’elle avait baissé son arme. L’épisode l’avait laissée un peu échevelée, et elle décida de la conduire quelque part où elle pourrait reprendre des forces et manger sans chercher à s’en prendre à une fleur – après tout, elle pensait qu’on savait que les fleurs ne se mangent pas vraiment. Elle s’apprêtait à le lui annoncer, quand la fille ouvrit la bouche. Elle la regarda, fronça légèrement le nez. – Mais il faut la comprendre, elle essayait seulement de manger ! s’exclama-elle aussi vite. Tu comprends, quand tu as faim, tu essayes aussi de manger ce que tu trouves, y compris de pauvres petites bêtes innocentes. Il ne faudrait tout de même pas que cette plante meure de faim ! Elle réfléchit un instant, finit par admettre : – Bon, je suis contente qu’elle ne t’ait pas mangée. Elle pencha un peu la tête, en ajoutant – J’espère quand même qu’elle trouvera un repas plus consistant. Elle passa une main dans ses cheveux pour dégager son visage, mais elle arrêta net son geste et la déception s’y peignit. Droguée ? Mais pour qui cette fille la prenait-elle ? Elle n’avait même pas encore touché au narguilé, bien qu’elle se fût déjà aventurée dans le jardin fumant pour en admirer les couleurs. Cette inconnue était-elle de ceux qui la regardaient autrefois avec leurs yeux qui disaient – Elle est folle ? Elle soupira, avant de secouer rapidement la tête. – Non. Pas vraiment, non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Astrée ++ Ici rien n'est tout blanc ni tout noir, tout est vert (png autorisés)   Sam 5 Juil - 17:31


Meet in the wood

U
Le visage de la jeune fille se mua en une expression de déception, et même si Cara ne s’en voulue pas vraiment – elle prenait ses précautions – elle se demanda si elle allait tourner les talons. La fille n’avait pas l’air de comprendre sa question. Visiblement, elles n’avaient pas vécues dans le même monde. Elle s’était déjà faite agressée par une espèce d’allumée sous acide. Ca n’avait rien de drôle ou d’excitant a vrai dire. Et il parait de cochons volants. Alors Cara se méfiait toujours quand quelqu’un tenait des propos hors de ce dont a quoi elle était habituée.

– Non. Pas vraiment, non.

Cara lâcha sa hache au sol et souffla. Elle attendit qu’elle fasse un mouvement puis finalement décida qu’elle ne voulait pas laisser filer la seule personne des environs. Cara s’avança un peu, détaillant ses vêtements. Ils semblaient plus propres que les siens, et elle se demanda si elle avait vraiment l’air d’une femme pré historique. Elle aurait tout donné pour un manteau sec, celui qu’elle possédait ayant dut être lavé, car sentant plutôt mauvais après une mésaventure près des marécages –jamais elle ne remettrait un pied la bas au passage.

-Tant mieux,  tu es la première personne que je vois ici et c’est ... rassurant.

Elle lui fit un petit sourire dont elle avait le secret, celui qui se voulait doux, mais qui n’avait jamais paru vraiment convainquant. Quand elle sentait qu’elle avait vexé quelqu’un, ou blessé, elle faisait ce sourire. Pour renouer le dialogue. A défauts d’avoir des sentiments marqués, elle savait reconnaitre une personne qui se sentait mal suite a ses paroles. Elle croisa son regard et quand elle y vit également de la peine –ou quelque chose s’en rapprochant, elle ne sut pas trop – elle décida d’arranger le coup, afin de ne pas paraitre abrupte, et de ne pas faire mauvaise impression. Elle était danseuse, pas catcheuse, et elle détestait passer pour une brute.

-Ton raisonnement... il est vrai.  Elle se tourna vers la plante qui attendais une autre proie. J’y avais jamais réfléchis. J'y penserais la prochaine fois.

Elle se demanda si la jeune fille allait retrouver son sourire. C’est vrai qu’en la voyant, Cara ne s’en n’était pas aperçue, mais maintenant elle se disait que la jeune femme était bien plus jolie en souriant. Et puis son truc de cow-boy, après réflexion, c’était drôle.


-Je m’appelle Cara... et j’étais pas cow-boy mais danseuse. Son sourire s’étala. Et toi c’est quoi ton nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Astrée ++ Ici rien n'est tout blanc ni tout noir, tout est vert (png autorisés)   Sam 26 Juil - 10:56

Astrée continuait d'afficher une petite moue, les yeux fixés sur cette drôle de fille qu'elle n'était plus tout à fait sûre de vouloir connaître. Elle avait toujours laissé leur chance aux gens, leur trouvait des excuses alors même que les autres se détournaient d'eux. Elle ne comprenait pas que l'inverse ne soit pas le cas. C'est vrai quoi, qu'avait-elle dit de tellement extraordinaire pour qu'elle lui pose cette question ? Certes, elle savait qu'elle n'était pas vraiment tout ce qu'il y a de plus normal – après tout, on ne trouve pas des oiseaux déguisés en petite fille partout – mais ça ne lui donnait pas le droit de la considérer comme une dégénérée. Elle fixa l'inconnue, sans esquisser un geste vers elle mais sans détaler. Finalement, elle la regarda son sourire qu'elle accepta en guise d'excuses, pencha légèrement la tête. - Il y a beaucoup de gens étranges ici, tu sais, mais ça ne veut pas dire qu'ils ne sont pas gentils. Il ne faut pas se fier aux apparences, il y a souvent beaucoup plus derrière. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde est tellement méfiant. Il suffisait de laisser sa chance à chacun, comme elle le faisait si bien. Beaucoup se sentaient menacés inutilement. Un petit sourire s'étala sur ses lèvres, en entendant la fille reconnaître qu'elle avait raison. - Bien sûr. Personne ne pense jamais aux autres. C'est facile de dire qu'ils sont méchants. Quand tu as besoin de manger, tu n'hésites pas à manger un animal, cette pauvre plante ne fait que se nourrir pour tenter de survivre. Elle eut un petit sourire, haussa doucement les épaules pour lui signifier qu'elle la pardonnait. Après tout, ce n'était pas sa faute si elle venait de tomber ici et qu'elle ne comprenait rien à ce qui lui arrivait. Et Astrée était incapable d'en vouloir à qui que ce soit. Elle avait cette pureté au fond d'elle qui l'empêchait de garder rancune. - Une danseuse ? Son visage s'illumina. - Les danseuses sont tellement belles. Elles brillent très fort, c'est comme si elles captaient toute la lumière et qu'elle se reflétait sur elles. Timothée disait que j'étais une étoile, mais il se trompait tu sais. Je crois qu'il n'avait jamais vu une danseuse. Sinon, il n'aurait pas dit ça. C'est les danseuses les étoiles. Elle lui adressa un sourire sincère. - Moi je m'appelle Astrée, et je suis un oiseau.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Astrée ++ Ici rien n'est tout blanc ni tout noir, tout est vert (png autorisés)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Astrée ++ Ici rien n'est tout blanc ni tout noir, tout est vert (png autorisés)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dean Davis - C'est quand tout semble parfait que tout part en vrille
» croisé shih-tzu de couleur noir, mâle
» On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde | Kai
» Une petite promenade, pas tout a fait de tout repos ~ ft Kenneth
» Qu'est-ce que la drague ? [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ WHAT HAVE YOU DONE ALICE ?  ::  :: Le gouffre sans fond :: Les RPs-