AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les conséquences de la première INTRIGUE de WHYDA, c'est par ici ! :proud: :cat:
N'hésitez pas à REMONTER WHYDA sur bazzart ou prd :hin: :fox:

Ce n'est pas parce que le forum a une annexe sur les troubles qu'il est obligatoire de jouer un personnage malade.
UN SAIN D'ESPRIT c'est tout aussi bien. :rabbit: What a Face
Il est obligatoire de BIEN lire les annexes, auquel cas le staff vous mordra les fesses. :ivil:
Nous n'acceptons pas les pseudos à initiales - retournons aux origines simplistes les enfants. :aw:
Entre autre, pour continuer sur les pseudos, les prénoms trop excentriques (drogue, alcool
:chaat: ou autre totalement improbable) sont INTERDITS, merci de rester réalistes. :chaat:
Les personnages du pays des merveilles ne sont pas acceptés, seuls les morts peuvent passer ! :maw:

Partagez | 
 

 (m) willy cartier ☩ Les hommes sont des femmes comme les autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

❝ tu n'as toujours pas retrouvé le sens de la réalité ❞

✢ DENTS PERDUES : 562
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2149
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 08/07/2014
✢ PSEUDO : vntmlsc
✢ AVATAR : Andrej Pejic
✢ CREDITS : Eylika
✢ AGE DU PERSONNAGE : 24 ans
✢ JE SUIS : Le chapelier fou.
✢ DANS TES POCHES : Un calepin et un stylo, quelques plantes rammassées ci et là, des ficelles.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : Météorologue.
✢ LOCALISATION : Probablement dans les écuries lunaires.

Maybe I should cry for help
Or maybe I should kill myself

✢ JE EST UN AUTRE : Non.
MessageSujet: (m) willy cartier ☩ Les hommes sont des femmes comme les autres.   Mer 20 Aoû - 23:04



   
Duncan, McKinney
nous serons rois demain, mon amour toi et moi.


nom ☩ McKinney, humble héritage écossais, famille aisée situé près d'Edimbourg. prénom ☩ Duncan, le guerrier sombre, ou brun, selon les vieux pêcheurs des lochs. Il aurait pu être un chevalier servant sur son cheval noir, à l'assaut des dragons, mais il préfère être la princesse en detresse, future reine sans merci. Il préfèrait se faire appeler Donncha, la version gaélic féminine de Duncan, à Londres, mais ici cela lui semble être un détail superficiel et une pique blessante du passé, comme un idéal impossible à atteindre. âge ☩ 25 ans, déjà, encore. date de naissance ☩ 19 novembre, sous une pluie battante. lieu de naissance ☩ Edimbourg. statut social ☩ Célibataire. ce qu'il faisait avant ☩ Travesti reconnu et transgenre malheureux. traits de caractère ☩ Audacieux, charmeur, débrouillard,  determiné, digne, distingué, éloquent, persuasif, romantique, sensible, sincère, sûr de soi, arrogant, autoritaire, barratineur, blessant, capricieux, coléreux, dominateur, égocentrique, hautain, imbu de lui même, jaloux, manipulateur, mal dans son corps, narcissique, orgueilleux, prétentieux, provocateur, profondemment malheureux, insatisfait. négociable avec ☩ N'importe qui. Je ne pose pas de barrières mais veillez à rester cohérent avec le personnage. crédits ☩ Lady Fame™.






   
La vie d'une poupée en porcelaine

   

   Duncan est issu d'une famille aisée et n'a jamais manqué de rien, son enfance est plutôt heureuse et normale. Petit garçon souriant, fils unique gâté par un père exigeant et une mère maniaque, il devient vite ce gamin arrogant et narcissique, fils à papa que tout le monde aimerait éclater contre un mur.

  Son malaise survient vers ses 10 ans. Une révélation frappante quand il surprend sa mère au lit avec une autre femme. Il ne sait pas vraiment ce qu'il s'est passé, s'il a trouvé cela beau ou dégoutant, s'il aimait à se toucher sur l'image de deux corps de femmes ou s'il se détéstait de penser ainsi à sa mère. Les talons, les robes, le maquillage et la magie des femmes semblait l'attirer bien plus qu'avant. Il n'était pas un petit garçon amoureux de sa mère, il en devenait jaloux, maladivement. Il voulait être elle. Duncan, sans le savoir, est transgenre : il est une femme emprisonnée dans le corps d'un garconnet fragile, qui ne deviendra jamais réellement un homme.

  Duncan vit dans un profond mal être qu'il essaye de canaliser grâce à la danse, mais il se rend vite à l'évidence, il est aussi piètre danseur que menteur. Quand son père le surprend à 14 ans dans les vêtements de femmes qu'il achetait en cachette depuis quelques mois, il comprend qu'il ne sera jamais heureux au sein de sa famille, et que ses parents ne seront jamais heureux avec un fils comme lui. Il part alors au milieu de la nuit avec un sac sur le dos, tout son argent dans la poche. Il ne reverra jamais ses parents.

  Duncan échoue vite à Londres. D'abord chez une tante, qui l'acceuille un peu plus d'un an avant de le mettre dehors après qu'il l'ai volé à répétition. Il se retrouve dehors, perdu, grillant ses nuits à coups de cigarettes qui lui deviennent indispensable. Piètre voleur, il ne trouve comme seul moyen de survie que de vendre son corps frêle contre une douche et quelques billets verts. Il trouve dégoutant les hommes qui le touchent, mais, au lieu de devenir un garçon brisé, sa carapace de garçon méprisable se renforce. Il vaux mieux que tout ça, il le sait, et regarde avec une supériorité dérangeante ceux qui, comme lui, ont finit dans la rue.

  C'est à 18 ans que Duncan découvre les nuits londonniennes. Par erreur. Un client qui le dépose au mauvais coin de rue, une porte poussée par mégarde à cause de la pluie. Et il les voit. Les drag-queen. Révélation, Duncan ose enfin se créer Donncha, reine de la nuit, un soir, puis deux, puis tous, parfois le jour. La vie reprend, à toute allure, l'argent tombe peu à peu et le double féminin de Duncan se précise, il devient elle, elle devient lui. Il n'a jamais été la caricature d'une célébrité, refusant d'être une blague, mais une icone de sensualité, une femme fragile dont les longs cheveux cachaient sa silhouette filiforme. Comme une Kate Moss brune, trop timide pour montrer ses seins inexistants. Cette vie est faite de hauts et de bas, Duncan arrête de se vendre et la nuit devient sa cliente à lui, on le paye pour qu'il s'habille, qu'il danse, et, de son égo qui se regonfle un peu trop, fini par être la diva detestée de tous, imbuvable et blessante, persuadée que le monde lui appartient enfin.

  Sa mort est tragique. Pas d'accident, pas de suicide. Des poings qui réduisent son corps à une carcasse méconaissable. La diva avait empruntée de l'argent aux mauvais bougres, qui n'avaient pas apprécié que le premier quart ne leur soit pas rendu. Duncan voulait changer de sexe, enfin devenir ce qu'il devait être, mais l'opération était trop cher. Il est mort au fond d'une ruelle, en rentrant d'un show où on l'avait acclamé, son coeur encore gonflé d'adrénaline, il avait l'impression d'etre un volcan bouillant sous son manteau. On l'avait laissé là, comme une charogne, pour rien d'autre qu'épitaphe que des crachats dans les cheveux, son pantalon souillé. Il est mort étouffé par son propre sang.

  Duncan déteste le pays des Merveilles. Ici, il le sait, Donncha est morte. Pour toujours. Il n'a plus de raison de vivre et pourtant, il est déjà mort. Donncha est partie, mais la diva semble être toujours là, drama queen qui passe son temps à pleurer son passé, pourtant bien plus triste que son avenir qui ne viendra jamais, pauvre petite fille coincée dans le temps suspendu...



La Belle et les paysans


Vladislas Oridor ☩ Vladislas a été comme une révélation pour Duncan. Le coup de foudre qui lui a cramé le peu de neurones qui lui restait, mais, à son grand désespoir, Vladislas n'a jamais voulu lui donner ce qu'il a voulu, que ce soit de l'amour, du sexe, ou des promesses. Vladislas lui apparait comme cette chose impossible à attraper, cette femme mystérieuse et cet homme inaccessible. Il est pourtant différent, mais Duncan ne jure que par lui. Du jour où le blond est entré dans le cabaret, Duncan n'a eu plus qu'un but : l'avoir. Il a réussi à faire monter le blond sur scène, et ils ont partagé ensemble des moments uniques, mais Duncan à toujours besoin de plus, Vladislas lui, restait platonique face aux avances répétées du brun. Duncan se dégoutait chaque fois un peu plus, persuadé d'être rejeté à cause de son sexe d'homme. Dans un monde idéal, il aurait été une femme, et Vladislas aussi. Mais il était à Londres, et Vladislas avait fini par lui dire au revoir, sans rien d'autre qu'un bisou timide sur la joue, comme s'ils n'avaient rien été d'autre que de ça. Des moments manqués.

Niall Southway ☩ Niall est quelqu'un que Duncan aurait préféré ne jamais rencontrer. Le squat londonien dans lequel il se trouvait à l'époque était crasseux, infesté de rats, et, à son plus grand malheur, d'autres gens. Des clodos, tous plus dégueulasses les uns que les autres, et, parmis eux, un autre écossais, Niall. Imbuvable, comme tous les écossais. Peut-être que la relation aurait pu être un peu plus cordiale si Duncan y avait mit du sien, mais il se foutait pas mal de ce que pouvait penser un clochard comme Niall. Une haine partagée, quelques mots d'oiseaux échangés et Duncan s'est volatilisé une nuit, encore une fois, avec les quelques paquets de cigarettes de Niall, comme un dernier doigt d'honneur à celui qui le méprisait, sans rien d'autre comme aurevoir. Autant dire que le souvenir laissé par Duncan n'est pas des meilleurs chez Niall, et sans doute que de se revoir tout les deux au pays des Merveilles ne sera pas la meilleure chose qu'il puisse arriver au guerrier sombre...





Dernière édition par Vladislas Oridor le Mer 20 Aoû - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insanekids.forumactif.org/t224-vladislav-le-monstre-et-le-prodige-ont-les-memes-racines http://insanekids.forumactif.org/t231-vladislav-primadonna-girl
avatar

❝ tu n'as toujours pas retrouvé le sens de la réalité ❞

✢ DENTS PERDUES : 562
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2149
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 08/07/2014
✢ PSEUDO : vntmlsc
✢ AVATAR : Andrej Pejic
✢ CREDITS : Eylika
✢ AGE DU PERSONNAGE : 24 ans
✢ JE SUIS : Le chapelier fou.
✢ DANS TES POCHES : Un calepin et un stylo, quelques plantes rammassées ci et là, des ficelles.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : Météorologue.
✢ LOCALISATION : Probablement dans les écuries lunaires.

Maybe I should cry for help
Or maybe I should kill myself

✢ JE EST UN AUTRE : Non.
MessageSujet: Re: (m) willy cartier ☩ Les hommes sont des femmes comme les autres.   Mer 20 Aoû - 23:27



   
   
Mes exigences
parce que moi aussi je suis une princesse
   

B
onjour  :pervers: ! Tout d'abord, merci beaucoup de t'interesser à ce petit bout de chou (oui, parce que si tu es arrivé jusque là, c'est que tu à lu tout ce qu'il y a au dessus... Et c'est, c'est bien !). Alors, tout d'abord, en terme de négociabilité, on peux toujours s'arranger, avatar, pseudo, si vous trouvez de quoi vous accordez avec le personnage (si vous désirez changer de prénom, faites attention à aussi changer celui de l'alter égo pour garder un minimum de cohérence). Pour continuer un petit peu à parler de Duncan (c'est pas comme si j'en avais assez écrit  :bwag: ), sachez qu'au pays des Merveilles, il est plutôt malheureux mais reste un connard fini pour les autres. Non, il n'y a pas d'autres mots. Vous voyez Keyser Söze à la fin d'Usual Suspects ? Vous rajoutez des explosions à la Michael Bay et Willy Cartier qui fait des doigts d'honneurs à tout le monde et vous avez toute la badasserie du personnage. Il est un peu comme Cher de Clueless, sauf que la charité, il s'en fout pas mal. Tout tourne autour de lui, tout le temps. Il ressemble à Jésus, mais en fait, c'est un Narcisse trouillard qui se pisse dessus dès qu'il voit une bête, mais qui reste digne même avec un pantalon mouillé. La reine de coeur, à côté, c'était Henri IV avec une paire de seins (la veinarde). Aussi, Duncan est transgenre (donc femme dans un corps de garçon), mais pas transexuelle (donc pas opéré) mais il n'est pas non plus homosexuel (il aime les femmes, c'est, si on pousse un peu, une future lesbienne).
Ensuite, concernant mes petites exigences, je vous demande bien sûr de prendre ce personnage au sérieux et de ne pas le lâcher au bout de deux semaines, ni de le transformer en autre chose. Bien sûr, le personnage va être ammené à évoluer, notamment grâce au petit Vladi chéri (enfin, moi quoi :pervers: ), sachant que Duncan exerce plutôt une influence quelque peu malsaine sur le russe. Enfin, tout cela sera à discuter en MP et à voir en Rp bien sur :v: !
Je n'ai pas de demandes particulières par rapport à l'activité, je ne serai moi même pas super active vu que mes études sont prenantes, mais je demande minimum une réponse Rp semaine (au moins pour moi, si vous êtes un malade du rp je ne vous empêche pas à rp avec tout le monde, loin de là !). Ici, c'est un super forum où l'on arrive plutôt bien à s'integrer, donc ne vous en faites pas et si vous pensez vous amuser avec Duncan, prenez le !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insanekids.forumactif.org/t224-vladislav-le-monstre-et-le-prodige-ont-les-memes-racines http://insanekids.forumactif.org/t231-vladislav-primadonna-girl
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: (m) willy cartier ☩ Les hommes sont des femmes comme les autres.   Jeu 28 Aoû - 12:12

Ce personnage merveilleux est-il encore disponible ? :bril:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

❝ tu n'as toujours pas retrouvé le sens de la réalité ❞

✢ DENTS PERDUES : 562
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2149
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 08/07/2014
✢ PSEUDO : vntmlsc
✢ AVATAR : Andrej Pejic
✢ CREDITS : Eylika
✢ AGE DU PERSONNAGE : 24 ans
✢ JE SUIS : Le chapelier fou.
✢ DANS TES POCHES : Un calepin et un stylo, quelques plantes rammassées ci et là, des ficelles.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : Météorologue.
✢ LOCALISATION : Probablement dans les écuries lunaires.

Maybe I should cry for help
Or maybe I should kill myself

✢ JE EST UN AUTRE : Non.
MessageSujet: Re: (m) willy cartier ☩ Les hommes sont des femmes comme les autres.   Jeu 28 Aoû - 12:31

OUI BIEN SUR :pervers: !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insanekids.forumactif.org/t224-vladislav-le-monstre-et-le-prodige-ont-les-memes-racines http://insanekids.forumactif.org/t231-vladislav-primadonna-girl
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (m) willy cartier ☩ Les hommes sont des femmes comme les autres.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(m) willy cartier ☩ Les hommes sont des femmes comme les autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (m) willy cartier ☩ Les hommes sont des femmes comme les autres.
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Les hommes sont comme les débris de verre, au loin ils brillent et de trop près ils blessent.
» LES GENS NORMAUX SONT DES MONSTRES COMME LES AUTRES.
» Pourquoi les femmes sont elles plus attirantes que les hommes
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ WHAT HAVE YOU DONE ALICE ?  ::  :: Qu'on lui coupe la tête !-