AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les conséquences de la première INTRIGUE de WHYDA, c'est par ici ! :proud: :cat:
N'hésitez pas à REMONTER WHYDA sur bazzart ou prd :hin: :fox:

Ce n'est pas parce que le forum a une annexe sur les troubles qu'il est obligatoire de jouer un personnage malade.
UN SAIN D'ESPRIT c'est tout aussi bien. :rabbit: What a Face
Il est obligatoire de BIEN lire les annexes, auquel cas le staff vous mordra les fesses. :ivil:
Nous n'acceptons pas les pseudos à initiales - retournons aux origines simplistes les enfants. :aw:
Entre autre, pour continuer sur les pseudos, les prénoms trop excentriques (drogue, alcool
:chaat: ou autre totalement improbable) sont INTERDITS, merci de rester réalistes. :chaat:
Les personnages du pays des merveilles ne sont pas acceptés, seuls les morts peuvent passer ! :maw:
-31%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
90 € 130 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 la poussière ne peut sauver les meubles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Anonymous

Invité

la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 12:59



Jule Vance
nous sommes comme les fleurs dans ce vase, tout les deux.


nom ☩ Vance. prénom ☩ Jule. âge ☩ 52 ans. date de naissance ☩ 7 Juillet. lieu de naissance ☩ Un petit village d'Arkansas. statut social ☩ Marié depuis 34 ans, mère de 4 enfants ( respectivement âgés de 34, 27, 23 et 20 ans) et grand-mère de 5 petits enfants (entre 11 ans et 2 mois). ce qu'il faisait avant ☩ Chirurgienne spécialisée en néo-natalité, chef du dit service dans une clinique privé de Londres. arme ☩ un pistolet à la rose et une ombrelle. traits de caractère ☩ Jule est avant tout quelqu'un d'efficace et de dynamique. On lui accordera volontiers des penchants dévoués pour ses proches, mais une inflexibilité quasi totale concernant ceux qui ne serait pas du même avis qu'elle. Bucheuse, opiniâtre, pas plaintive pour un sous, elle est de cette ancienne génération qui place sa valeur dans l'effort et la persévérance. C'est également une femme méthodique, extrêmement propre et à précaution. On peut par contre la targuer de fine stratège, tant elle sait efficacement amener autrui à penser dans son sens. Malheureusement, Jule vire facilement dans l'hypocrisie ainsi que dans un certain narcissisme. Elle aura raison et vous tord. C'est enfin une femme séductrice, faussement introvertie et aisément jalouse. crédits ☩ lew.






Les questions du chat


conte-nous ta mort ☩ Il ne faut jamais monter sur une échelle branlante pour couper ses lauriers roses. Surtout quand on a un jardin en pente et qu'on refuse que quiconque nous aide. Jule a toujours beaucoup aimé s'occuper de son jardin, le chouchouter. Prendre soin des plantes, s'oxygéner les pensées dans un écrin de verdure rien qu'à soi. Il n'y avait pas de meilleur moyen pour elle de s'évader hors de l'hôpital. Et rien, là dedans, n'aurait pus sembler dangereux. De jolis haies bien taillées, des jardinières fournies et colorées, une pelouse parfaitement verte et dodue. Mais des pierres aussi, des rochers décoratifs, déposés ça et là au milieu de la chlorophylle. L'un d'eux fut fatal. Car Jule voulu monter trop haut, l'échelle ne tenait pas bien sur l'herbe pentue. Seule, ce jeudi après-midi, le mari au travail, les enfants s'occupant des petits-enfants, personne ne l'a vit chuter. Et contre le gros caillou son sang s'écoula. La vie, dans un cris de pie moqueuse et étonnée, l'abandonna.

que penses-tu du pays des merveilles actuel ? ☩ Alors qu'elle est une femme rigoureuse, habitué à tenir une hygiène irréprochable, à suivre un planning précis, à effectué des gestes étudiés scrupuleusement... Jule se retrouve ici, au temple dirons nous, du n'importe quoi comme ils en font des fourres tout. En somme, ça n'a pas de sens et ils n'en veulent aucun. Alice n'en veut aucun. Et Jule ne comprend pas toujours très bien. Certes les jardins sont immenses, la nature est inquiétante mais intéressante -elle ne va pas se laisser affoler par quelques fleurs maudites tout de même !- Ce qui lui fait bien plus peur, c'est d'avoir à se servir de son arme. Jule elle soigne, elle ne blesse pas la chair. Pourtant ici, le monde entier souffle poison et colère. Le ressentiment suinte, comme une plante qu'on fait pourrir en l'arrosant trop. Ici l'eau s'est mué en larme. Et les habitants n'ont plus de merveilles qu'un souvenirs hanté, suspendu entre deux bip d'électrocardiogramme.

et sinon, tu dois bien avoir un endroit préféré en ce lieu, non ? ☩ Dès l'instant où la végétation du pays des merveilles est présente en un lieu, Jule y trouve un doux intérêt. Elle aime prolonger ses insomnies dans la forêt luminescente, flâner dans le village champignons. Le jardin fumant l'enchante, la laissant à ses pensées sombres ou nostalgiques, comme flottant dans un vieux livre de latin. Mais il y a un endroit, dans tout le pays imaginaire, où jamais elle ne remettra les pieds. Peu après son arrivé au pays des merveilles, Jule s'est retrouvé dans une belle maison bourgeoise, affamé et alors copieusement accueillie. Croulant sous les victuailles elle ne se montra plus aussi méfiante, son estomac plein trompant sa première vigilance. Mais, alors que parmi d'autre morts, elle cherchait un peu de viande, elle découvrit l'horreur sans nom. Le charnier de nourrissons, entreposés là comme des rôtis. Une nausée ignoble la reprend chaque fois que ses pensées retournent dans la chambre froide. Et chaque fois elle pâlit comme un lys mal-embouché. Se changeant en ortie plus piquant que ceux de la Reine Blanche, pour qui oserais lui demander si tout va bien.



Les détails du lièvre


Derrière son aire affable et sa sollicitude maternelle se cache un dictateur habile pour contrôler de la vie d'autrui. Elle ne comprend plus très bien le romantisme et toutes ces choses de l'amour. Elle se maria par convenance, sans réels sentiments, elle resta par éducation et pour ses enfants. Elle tomba amoureuse, sûrement, mais l'ignora si obstinément qu'elle semble avoir elle-même oublié ce véritable amour. Objectivement, elle est égoïste. Elle refuse d'admettre que sa prévenance et son abnégation envers ses proches n'avaient rien de gratuit. En les aidant, c'était elle qui pouvait tout contrôler, tout décider. Sans jamais se remettre en question, fière de se satisfaire elle-même. Elle n'est pas de ces femmes qui cachent leur âge, mais pas non plus de celles qui l'ont bien accepté. Jule déteste ce cap de la cinquantaine qu'elle a du avaler comme un mauvais rembourrage. D'ailleurs il ressorts au coin de ses yeux, de son nez, de sa bouche. Eux, ils appellent ça des rides. Le chocolat au lait c'est écœurant, point. Bien qu'elle le regrette, Jule n'est plus véritablement proche de ces deux ainées. Lola, la plus âgée, a quasiment coupé les ponts, "pour notre bien à toutes les deux" lui a t-elle soumit. Et Clara, venait souvent la voir certes. Mais, ne partager plus rien d'intime avec sa mère. Les grossièretés, surtout les jurons de ceux qu'elle nomme la jeune génération, ne sont pas des choses qu'elle tolère. Chez quiconque. Naturellement, son métier de chirurgienne la poussa à devenir une sorte d'infirmière du pays des merveilles. Bien sûr il ne faut pas avoir peur d'être recousue avec du fil de fleur en sucre et une aiguille récupéré dans un bout de munition de son flingue à la rose. Grande fumeuse dans le monde normal, si une chose lui manque depuis qu'elle est au pays des merveilles ce sont bien les cigarettes. Les vraies, cigarettes. Parce que les narguilés et les essais catastrophiques sur les plantes des environs, ce n'est pas vraiment sa tasse de thé. Ah tiens, et elle déteste le thé. Mais bon dieu de dieu, où a disparu le café ? Pourquoi la privé de caféine ? Qui peut-être aussi cruel ?





Dernière édition par Jule Vance le Jeu 26 Juin - 22:07, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 13:01



Tes maux et tes mots
tu penses que je suis étanche mais tu penses mal, ma belle.

C
e toit-ville m'offense, parce qu'il abrite de ces pièces infamantes qui ne me font pas me sentir comme un douillet chez soi. Pourtant, cet endroit est mien, parce que je connais tout de ses petits tombeaux ; des plus laids, et des plus beaux - dont la superbe et cadavérique proximité fait parfois naître un frisson solennel le long de ma colonne vertébral. C'est un lieu difficile à posséder, parce qu'il est si changeant d'une allée à l'autre. Je le compare souvent à un immense manoir où il y a tant de choses enfouies. Dissimulées dans ses dédales plus ou moins bien décorés.

Au fond du premier étage, il y a le boudoir où mon fiancée et moi avons fait l'amour pour la première fois, à la sauvette, sur un sofa végétal, en ricanant comme des gosses heureux de faire une grosse bêtise. Abolir la distance charnelle avant la nuit officielle de notre union. C'était notre façon un peu révolutionnaire de nous moquer d'un mariage si bien arrangé. Au deuxième, il y a eue la chambre laquée de nos grandeurs, où mon fils et celui de mon ennemi intime enterrèrent leur enfance au creux des draps, dans la chaleur sans souffle d'un mois de juillet. Et quelque part dans les jardins aux alentours de midi, une horloge sonnait une comptine grave, une marche funèbre, soulignant d'un refrain plein de crouics et de crouacs l'arrivé d'une mort bénigne et ponctuelle comme une ardente visiteuse.

Il y a d'autres pièces encore et vous ne les trouveriez pas si vous n'aviez pas de bon guide. Moi en l'occurrence, scribe de noblesse bien éduquée. Vous ne pourriez saisir la joliesse déliquescente des hiéroglyphes peints dans les tapisseries bétonnées.  Il y a cette penderie d'une taille impériale, qui renferme pour toujours une odeur de formol, et qui est ce sanctuaire grinçant. Il y a ces salles basses aux murs nus sous les planchers de nos salons, ce claque-murailles de pierres glauques où nous fîmes des prisonniers, des torturés, des ombres affamés et aux abois pour hurler de rage ou de supplication dans le froid brumeux de ses caves. Il y a cette chambre d'amis moelleuse, où j'attirais le fils d'amis parentaux. Tout à ma nonchalance gracieuse de jeune dame expérimentée, je dénouais les cordons croisés de mon corsage, ôtant les grandes épingles de mon chignons, secouant sur mon dos de céruse un ruisseau blond et lustré, avant d'attirer son visage rosissant entre mes seins et sa verge chaste entre mes cuisses.

Mon manoir est un peu hanté, de vieux souvenirs qui ont tous un goût de fumée. Parfois, ils me piquent les yeux. Et je pleure en regardant la ville, le village, l'endroit. Cette demeure infernale qui se consume plus vite qu'une cigarette abandonnée au fond d'un cendrier.

Mais ce n'est pas demain que je vais accomplir quelque chose. Ma vie, c'est un fil derrière moi, et je suis sur le bord d'une bobine dévidée trop vite. J'essaye de m'enrouler dans mes souvenirs avant de chuter. C'est tout ce qu'il me reste, des fibres pleines d'images. Je dénoue mes pelotes de mémoire au creux des vases, la poitrine éclatée de tous ces canevas jaillissant, le sang démêlé d'horreur et de joie. Je jette des regards à Lalli. Je lui demande avec animation si elle la voit, toute cette existence qui coule de moi. Elle dit "oui oui", d'un air de ne pas vouloir me contrarier.

Je me calme soudain, désireuse de conserver le semblant de tenue qui incombe en toute logique à une vieillesse d'une telle gravité. Mes yeux grisés reposent sur mes genoux, leurs surfaces troubles ronronnant d'argent et d'indigo.  

Je vais commencer mon récit, le regard rivé au ressac des images. Je vais chercher la voix dans ma gorge, comme un ténor qui s'apprête à donner un récital. Je la cherche tout au fond, et elle est longue à venir, elle se fait désirer. Elle ne s'attendait pas à remonter, là, et à parler, de lui, de moi, de tout ce qui nous a fait du bien, des parenthèses enchantées, des grains de sable dans la machine qui ont provoqué nos dégringolades. Et est-ce que je lui parle des fluides, du sexe ? Est-ce qu'elle va rougir ou paraître dégoutée, si je décris ça aussi ? Non, j'espère qu'elle va se retenir. La censure, c'est ce qui m'a bouffé. Je dois cracher la prohibition pour sauver ce qu'il reste de mes organes.

Ma note est enfin là. C'est une octave ; juste, clair. C'est un murmure salé, vaguement infusé de larmes sèches. A peu près certaine de ce qu'elle a besoin de révéler, ma voix de narratrice s'apprête à passer les dunes rosâtres de mes lèvres.

La fin de l'enfance coïncide avec une certaine volonté d'oublier les choses ; les utopies, les espoirs déraisonnés, les mondes imaginaires et autres bagatelles. On devient un peu adulte lorsque l'on évacue toutes ces illusions confortables, que l'on reconnaît leur impuissance sur nos maux, et que l'on apprend à être malheureux comme une grande personne : sans se faire d'idées.  Quoi, qu'est-ce qui te fait marrer ? Tu te penches avec émotion sur ma théorie de vieux romantique oui ou non ? Sincèrement ma petite fille chérie, fais un effort, ce que je dis là n'est pas complètement dénué d'intérêt.  

La vérité, c'est que la névrose nous guette dès le sortir de l'âge tendre. Une fois hors des jupons maternelles, nous nous confrontons à des choses de grands. Certaines de ces expériences, sitôt vécues, appellent en nous la fâcheuse envie de les éradiquer de nos crânes : je parle de ces petites histoires noirâtres et acrimonieuses, qui pourrissent les branches de nos existences. Il y a ces choses - lancinantes, mauvaises - qui se sont incrusté dans ma chair comme des métastases endormies ; j'aimerais les garder toujours à vif, et me les repasser, rejouer le morceau à en connaître chaque frémissement, chaque hésitation, chaque craquement sur la bande ; me rappeler jusqu'au "je t'aime" avortés, toute la douleur déçue de ces étreintes interrompues avant d’éclore ; les ressentir dans mes nerfs avachis et les rappeler à la vie par les sentiments odieux qui m'ont traversé.

J'aime lorsque, suffisamment épurée pour un temps, je puis arrêter mes introspections acharnées, freiner mon masochisme. J'ai tout le loisir alors d'user le vinyle de ma mémoire, de m'en contenter, oh, d'une façon si douce. Je le regarde vivre dans mes souvenirs, à tous les âges, à travers toutes ses émotions. Sans doute est-ce pour cela que le temps a filé si vite pour moi. Que presque quinze ans ont été avalés. Je me suis usée à force de catharsis. Ah. Quel mot savant. Et si chic. J'aimerais avoir l'occasion de l'utiliser plus souvent. Allez, devinette. Qu'est-ce que la catharsis ?

Tiens donc, tu es plus instruite que je ne le pensais. Mais allons, ne le prend pas mal. Tu sais que j'aime te charrier, hein ? Efface-moi cette moue boudeuse, c'est insupportable. Oui, la catharsis est la purgation des passions, une notion étroitement liée à la tragédie. Je me demande pourquoi tu as envie d'entendre ça... Est-ce que tu as besoin d'expurger des péchés ou quelque chose comme ça ? Prends garde à tes vices ma petite, il me semble que je suis sur le point de te laver blanche comme neige avec mes drames.

_______________________


Q
uand il rentre le soir, Jule a désormais une façon bien particulière de le humer. Elle s'approche de lui pour l'embrasser, souriante, tendre, et au moment où ses lèvres touchent les siennes dans un bruissement labiale, elle inspire imperceptiblement. Une simple bourrasque sur sa langue. Elle fait penser à ces femme d'époux alcooliques, qui cherchent l'odeur du gin ou du whisky. Qui cherche l'odeur de la rechute dans la bouche de leurs maris. Il rechute beaucoup. Tout le temps. Il a suffit d'une pour savoir qu'il ne serait plus capable de décrocher cette fois-ci.

Mais elle ne peut rien sentir, rien relever. Il n'y a ni traces de rouge sur ses cols de chemise, ni long cheveux accrochés à sa veste, ni parfum riche et sucré. A la rigueur, il a de très léger suçons niché dans son cou. Ses morsures à lui, qu'il dissimule sous l'excuse d'une peau sensible et des cravates trop serrées. Jule est très silencieuse depuis qu'elle se doute. C'est lui qui aborde le sujet. Parce qu'elle l'a vu rentrer, rouge, souriant et débraillé. Il entrait dans la cuisine d'un pas léger et a semblé se heurter à un mur lorsqu'il l'a aperçue, assise à la table ronde, un journal déplié devant elle et un mug de café entre les mains.

- Tu es là ? s'étonne-t-il en s'efforçant d'avoir l'air naturel, en ravalant son sourire. Elle le regarde, la bouche entrouverte.

- Oui, l'opération a été reportée, explique-t-elle simplement.

Et elle détourne les yeux comme si elle avait surpris une chose indécente. Comme si Charlie heureux lui était devenu un spectacle si peu familier qu'elle pouvait à peine le regarder en face. Elle ne demande pas non plus pourquoi Charlie est à la maison un mardi après-midi alors qu'il était censé travailler jusqu'à dix-huit heures. Son rouge à lèvre fait une petite pulpe sanglante sur le rebord de sa tasse préférée.

- Tu ne me dis rien ? Souffle-t-il.

Elle ne lève pas les yeux.

- ça t'es égal, Jule ?

Elle tourne avec calme une page de son journal.

- Tu n'es pas jalouse ?

Elle boit lentement un peu de café. Sa gorge se déforme et produit un bruit d'écoulement sonore quand elle avale. C'est un son curieux. Comme si elle n'était pas aussi étanche qu'il le croyait, et que ça ruisselait hors d'elle, un peu toxique...

- Je te pensais plus caractérielle...

Elle se lève d'un bond, se précipite vers l'évier et y jette rageusement sa tasse dans un fracas mi-liquide mi-solide.

- Quoi, tu veux que je sois caractérielle ?!!

Charlie sursaute, surpris par sa violence. Elle lui tourne le dos, ses épaules blanches frémissent.

- Je sais que tu es mélancolique. Je sais que moi tout seule je ne peux pas te rendre le sourire. ça me tue, d'être aussi impuissante, de ne pas pouvoir te suffire. Mais, j'ai appris à l'accepter.

Sa voix est basse, un peu grondante. Ses cheveux semblent ternes contre sa nuque. Ses mains se cramponnent au rebord en inox.

- Je sais que tôt ou tard, tu te rendras compte que ça -notre famille, tout ce qu'on a construit ensemble - c'est plus important qu'une passade. ça t'as toujours fait peur ; le temps, l'automne, les violons... Je l'accepte bien volontiers, si cette femme aplanit tes doutes, si elle chasse tes fantômes à ma place. Moi, Charlie, je suis un peu fatiguée...

Elle se retourne lentement, un sourire frissonnant sur les lèvres. Elle a les yeux striés de capillaires sanglants, un papillonnement des paupières a chassé un peu d'eau sur ses tempes. Le café dégouline dans le siphon avec un bruit d'aspiration sonore.

- Je suis ta femme. ça te dit quelque chose ?

Son rouge à lèvre déborde légèrement. Elle a soudain le profil similaire d'une petite fille ayant piqué la trousse à maquillage de sa maman.

- Je t'aime assez pour vouloir que tu ailles bien.

Elle quitte la pièce en souriant, la bouche immense. Un côté du visage est celui d'une enfant, l'autre est celui d'un clown.



Derrière le masque


pseudo sur internet ☩ sardaukar. prénom ☩ camille. âge ☩ 21 ans. comment t'es arrivé(e) ici ? ☩ bazzart. tu penses quoi de tout ça ? ☩ prometteur, joli apparat, j'ai hâte de voir en rp. le code ☩ Une gourgandine ?!  un dernier mot ? ☩ le vernis bleu c'est beau.





Dernière édition par Jule Vance le Jeu 26 Juin - 21:18, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Izia St-John
Izia St-John

❝ nous sommes tous fous ❞

✢ DENTS PERDUES : 306
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2435
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 25/06/2014
✢ PSEUDO : re-l
✢ AVATAR : Nastassia Lindes ♥
✢ CREDITS : glass skins
✢ AGE DU PERSONNAGE : 23 ans.
✢ JE SUIS : Alice
✢ DANS TES POCHES : rien, ou juste pas assez pour survivre. De ce monde, elle n'a rien qui l'aide, vide, elles sont. peut-être une ou deux baies de la reine, trouver à terre, mais rien de plus.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : Ca n'a rien eu d'un métier. Voleuse. Rien de bien, mais elle n'a su faire que ça, ainsi que de se perdre dans les bras de Manoah, c'est avec lui qu'elle a volé, haut dans le ciel, avant de sombrer. Mais avant que la mort vienne déposer un baiser sur les lèvres, elle volait, de tout de rien. Il faut bien vivre.
✢ LOCALISATION : Elle n'a pas pris le temps de s'attacher aux lieux, aux choses. En mouvement, tout le temps, sans cesse, elle n'oublie pas qu'il y a un autre monde, et là, il y a ces lieux qu'elle chérit tant, avec une tendresse infinie.
la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_mm0rts7nNN1ruvqz1o10_250
« Cinq minutes d'éternité avec toi. »
la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_m2og9v77yo1r9gwxjo3_250
✢ JE EST UN AUTRE : Je est un autre jeu ->
la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 13:04

J'allais dire que je ne connaissais pas ton vava, mais en regardant sur Google, j'ai vu qu'elle jouait dans elle s'appelait sarah  :bril: 
Bon choix de vava  :anh: & bon courage pour le reste de ta fiche  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Danny Weaver
Danny Weaver

❝ la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien l'accepter ❞

✢ DENTS PERDUES : 1174
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2225
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 06/05/2014
✢ PSEUDO : radioactive fish
✢ AVATAR : heath ledger
✢ CREDITS : sugar slaughter, wild hunger
✢ AGE DU PERSONNAGE : vingt huit ans, vingt-huit, joli nombre s'il s'en faut, vie trop courte s'il en est
✢ JE SUIS : une chenille avec une chicha, paye les conseils et fumée gratos
✢ DANS TES POCHES : couverture en plumes de jubjubs, lanterne lucioles (encore 15), potions répare-tout (6), somnicakes (6), et un fragment d'une dent du morse dont les propriétés lui sont encore inconnues -elle a au moins le mérite d'être un peu classe-
✢ TA VIE : 54/100
✢ ANCIEN METIER : barman, l'ironie de l'alcoolisme
✢ LOCALISATION : crypte de la chenille, tant qu'à faire, à ruminer dans un coin, ou pourquoi pas à la rivière sanglot, c'est selon l'humeur
la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_n3gxdxt6QA1syulnzo1_500
If heaven has any plagues beyond what I can drum up, let it wait until your sins are piled high and then hurl them down on you, you destroyer of a whole world of peace ! May conscience eat away at your soul constantly. May you suspect your true friends of being traitors and take the worst traitors as your closest friends. May you never sleep a wink except to dream of a hell full of ugly devils.
NOUVEAUTÉS ICI:
 

✢ JE EST UN AUTRE : l'allemand chelou
la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 13:18

Bienvenuuue. I love you I love you
Oh mon dieu, mais ton avatar, ton avatar quoi ! :bril: :damn: Waaaw, on en sait pas des masses pour l'instant, mais je t'avoue que j'ai vraiment beaucoup hâte de voir ce que ça va donner !  :hu: Tu as bien piqué ma curiosité, quand même.  :happy: 
Alors sur ce, bon courage pour la rédaction de ta fiche ! :maw:

_________________
until the ribbon breaks
your heavy curse ✻  We spend more time seeking out the fleeting glories of this temporary world than looking to the permanent grace of God ! Anyone who builds his hopes on air lives like a drunken sailor hanging on a mast, ready with every dizzy nod of his head to tumble to the bottom of the sea. The things we worry about, like good looks and possessions, aren’t lasting, and they don’t matter.

la poussière ne peut sauver les meubles  367434BAN1
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t26-lost-myself-and-i-am-nowhere-to-be-found-dan https://insanekids.forumactif.org/t137-journey-dan
Invité
Anonymous

Invité

la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 13:23



merci à vous deux  :bril:. J'espère que le développement du personnage sera à la hauteur alors  :huhu: 
Revenir en haut Aller en bas
Lew Weaver
Lew Weaver

❝ la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien l'accepter ❞

✢ DENTS PERDUES : 1031
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2663
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 06/05/2014
✢ PSEUDO : RUTLEDGE ASYLUM.
✢ AVATAR : aaronjohnson.
✢ CREDITS : heyjude.
✢ AGE DU PERSONNAGE : il avait 25 ans, et pour toujours, il aura 25 ans.
✢ JE SUIS : alice, la gosse.
✢ DANS TES POCHES : ☩ (x4) bombes lapin-fumées ☩ (x1) corde ☩ (x2) potions miniatures ☩ (x1) filet électrique
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : il venait de sortir de la fac, voulait faire sa propre boîte. L'a pas eu le temps, le karma a pas joué en sa faveur.
✢ LOCALISATION : sûrement... sûrement, pft, qu'est-ce qu'il en sait au final. En compagnie de Marley, ça c'est sûr, où exactement telle est la question.
la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_mznznooalS1souo92o1_500

BANG. BANG.

Save myself? From death? is that it? Is that why I've come here? I'm not afraid to die. Times I've welcomed death!


la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_lst38ydk2A1qg39ewo1_500


✢ JE EST UN AUTRE : nopenope.
la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 13:26

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH. AAAAAAAAAAAAAH. AAAAAAAAAAAAAH. KRISTIN. AAAAAAAAAAAAAAAAH.  :pervers: :love: :nice: :red: :red: :red: :frfr: :zomg: 


OHMYGAWD QUOI. MAIS QUEL CHOIX DE MALAAAADE. PUIS CE PRENOM.  :love: :fox: :bwag: Et ce métier, et et et et, ohlalalalalala MAIS OHLALA. JE VAIS PAS M'EN REMETTRE.  :maw: :nice: J'ai trop hâte d'en savoir plus ! LA BIENVENUE PARMINOU ET BONNE CHANCE POUR TA FICHE.  :bwag: 

LICORNES, NUAGES ET KOEURS SUR TOI.  :chesh: :boing: :wouw:
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t22-lew-vous-avez-pietre-allure-monsieur-le-chat-mais-votre-sourire-apporte-du-reconfort https://insanekids.forumactif.org/t74-lew-i-know-what-s-real
Invité
Anonymous

Invité

la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 13:42



Waoh et bien, je suis heureuse d'avoir fait ton bonheur  :mdl:. Merci beaucoup pour tout ton enthousiasme en tout cas  :leuv: :v: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 15:17

j'aime énormément le pseudo et le titre, ça sonne trop bien.  :maw: 
en tout cas, je salue le choix d'avatar original et te souhaite bienvenue.  :nice: :love: 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité

la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 15:26



Merci beaucoup pour tes compliments, la phrase du titre est une invention minute en plus donc je suis flattée qu'elle te fasse tilt  :maw: :nyu: 
Revenir en haut Aller en bas
Jillian Hale
Jillian Hale

❝ si ton cerveau déraille, c'est fini ❞

✢ DENTS PERDUES : 2220
☩ CERVELLES GAGNÉES : 3778
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 25/06/2014
✢ PSEUDO : V. (quentin)
✢ AVATAR : Jennifer Lawrence
✢ CREDITS : wild heart et tumblr
✢ AGE DU PERSONNAGE : 23 nouvelles années au compteur
✢ JE SUIS : Il est l'heure, bienvenue chez le Mad Hatter
✢ DANS TES POCHES : Un pauvre sac à dos; le narguilé furie.
✢ TA VIE : 78/100
✢ ANCIEN METIER : Etudiante en Archéologie
✢ LOCALISATION : Vallée des Larmes ou le Labyrinthe Rouge, à voir, cherche.
la poussière ne peut sauver les meubles  20.51
Sweet innocence

✢ JE EST UN AUTRE : Zeze l'exorcisé
la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 15:28

Oh la belle dame :bril: bienvenue et courage pour la suite de ta fichette :red:
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t77-jillian-hale-the-future-you-had-hoped-for-is-now-burning https://insanekids.forumactif.org/t100-jillian-real-yes-bitch-is-not-a-dream
Posy Mulligan
Posy Mulligan

❝ êtes-vous pion ou reine ? ❞

✢ DENTS PERDUES : 152
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2268
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 25/06/2014
✢ PSEUDO : Pondy*
✢ AVATAR : KathrynPrescott
✢ CREDITS : Sil
✢ AGE DU PERSONNAGE : vingt-trois ans
✢ JE SUIS : Alice
✢ DANS TES POCHES : une ombrelle, des patins et un élastique à cheveux.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : Projectionniste/Jammeuse dans une équipe de roller derby
✢ LOCALISATION : Le village des arikamis
UC Je suis enrecherche d'un trucdelamortquitue
✢ JE EST UN AUTRE : Not yet ;)
la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 15:29

Très bon choix ** j'ai très envie de découvrir la suite ;).
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t88-now-is-good https://insanekids.forumactif.org/t285-posy-notebook http://paidmydues.forumactif.org/
Zoe Walker
Zoe Walker

❝ la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien l'accepter ❞

✢ DENTS PERDUES : 1973
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2558
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 07/05/2014
✢ PSEUDO : sola gratia.
✢ AVATAR : felicity jones.
✢ CREDITS : angel dust.
✢ AGE DU PERSONNAGE : vingt-sept
✢ JE SUIS : un certain lapin blanc.
✢ DANS TES POCHES : rien qui vaille la peine de la tuer ou de la menacer, croyez-moi. sauf si vous êtes friands de poussière, d'une fleur sèche et d'un morceau de champignon gâté.
✢ TA VIE : 96/100
✢ ANCIEN METIER : risk manager, pas très édifiant ou poétique, mais ça payait bien le loyer.
✢ LOCALISATION : ailleurs, au loin, ici.
la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_n5zdvq3has1s5syojo1_500
this is where the evening splits in half, Henry, love or death. Grab an end, pull hard, and make a wish.

pale shadows.
la poussière ne peut sauver les meubles  440462amrrrrr
wowowow:
 

✢ JE EST UN AUTRE : fawny.
la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 17:51

SUAVONS MENTE, BUASONS ME !  :mex: 

Bref, je te souhaite officiellement la bienvenue sur WHYDA ! :chica:
Jodie est tout bonnement sublime, bien trop rare sur les forums malheureusement.  :coeur: 
Jule est très prometteuse et j'aime beaucoup ton style d'écriture. :bril:

Un jour, nous arriverons à faire percer notre hit musical. :he:

_________________


∇ MONSTERS ARE ALWAYS HUNGRY, DARLING.



please feel free to piss in the garden:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t23-zoe-sorry-for-the-blood-in-your-mouth-i-wish-it-was-mine https://insanekids.forumactif.org/t75-zoe-alternate-world
Invité
Anonymous

Invité

la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 21:32



Merci Posy, je te retourne le compliment sa bouille est adorable à la miss !!  :red: 

Zozo, avec ton nom on va devenir les Zoro d'la chanson de l'été ! Je serais le bernardo blond et ridé et toi la belle brune en canasson. Quoi ça n'a aucun sens ? On s'en fou ! Merci de l'accueil beauté  :hu: :ivil: 
Revenir en haut Aller en bas
Zoe Walker
Zoe Walker

❝ la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien l'accepter ❞

✢ DENTS PERDUES : 1973
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2558
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 07/05/2014
✢ PSEUDO : sola gratia.
✢ AVATAR : felicity jones.
✢ CREDITS : angel dust.
✢ AGE DU PERSONNAGE : vingt-sept
✢ JE SUIS : un certain lapin blanc.
✢ DANS TES POCHES : rien qui vaille la peine de la tuer ou de la menacer, croyez-moi. sauf si vous êtes friands de poussière, d'une fleur sèche et d'un morceau de champignon gâté.
✢ TA VIE : 96/100
✢ ANCIEN METIER : risk manager, pas très édifiant ou poétique, mais ça payait bien le loyer.
✢ LOCALISATION : ailleurs, au loin, ici.
la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_n5zdvq3has1s5syojo1_500
this is where the evening splits in half, Henry, love or death. Grab an end, pull hard, and make a wish.

pale shadows.
la poussière ne peut sauver les meubles  440462amrrrrr
wowowow:
 

✢ JE EST UN AUTRE : fawny.
la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 21:34

M'enfin, qu'est-ce que tu racontes, t'es même pas ridé :was: Tu seras la belle blonde qui attirera tous les p'tits jeunes en quête de maturité et de sagesse :laugh: C'est pas grave, quasiment rien n'a de sens ici :ivil: On va faire un carton !  :mex: 

_________________


∇ MONSTERS ARE ALWAYS HUNGRY, DARLING.



please feel free to piss in the garden:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t23-zoe-sorry-for-the-blood-in-your-mouth-i-wish-it-was-mine https://insanekids.forumactif.org/t75-zoe-alternate-world
Lew Weaver
Lew Weaver

❝ la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien l'accepter ❞

✢ DENTS PERDUES : 1031
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2663
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 06/05/2014
✢ PSEUDO : RUTLEDGE ASYLUM.
✢ AVATAR : aaronjohnson.
✢ CREDITS : heyjude.
✢ AGE DU PERSONNAGE : il avait 25 ans, et pour toujours, il aura 25 ans.
✢ JE SUIS : alice, la gosse.
✢ DANS TES POCHES : ☩ (x4) bombes lapin-fumées ☩ (x1) corde ☩ (x2) potions miniatures ☩ (x1) filet électrique
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : il venait de sortir de la fac, voulait faire sa propre boîte. L'a pas eu le temps, le karma a pas joué en sa faveur.
✢ LOCALISATION : sûrement... sûrement, pft, qu'est-ce qu'il en sait au final. En compagnie de Marley, ça c'est sûr, où exactement telle est la question.
la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_mznznooalS1souo92o1_500

BANG. BANG.

Save myself? From death? is that it? Is that why I've come here? I'm not afraid to die. Times I've welcomed death!


la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_lst38ydk2A1qg39ewo1_500


✢ JE EST UN AUTRE : nopenope.
la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 21:39

:zomg: :damn: 
Bah t'sais quoi ma belle, je suis pas déçue du tout par le personnage. Déjà, putaise mais ta plume, elle est juste tout bonnement sublime, c'est poétique, c'est doux, c'est trop de choses en même temps, j'en ai eu des frissons.  :hu: :arg: C'est, WOUAW. J'ai trop hâte de voir Juju se démerder dans ce monde tupuri. :was: Par contre, si je n'ai pas encore utilisé la fiche de validation c'est tout bonnement parce que j'ai tiqué sur une réponse à une des questions ! En fait, quand tu parles de la maison de la duchesse y'est dit qu'elle a été accueillie par la maîtresse de maison ? Donc la Duchesse ? Ce sera impossible, comme dit dans la FAQ, les personnages principaux de l'histoire comme le chapelier, le chat, la reine, les tweedle, la duchesse, etc. ont disparus pour d'obscures raisons. :was: Du coup elle serait tombée soit sur une autre personne - genre baah un mort -, soit sur personne du tout. :mdl: Outre ceci, y'a quelques fautes à gauche à droite, rien de bien méchant mais n'hésite pas à passer sous word ou reverso orthographe. I love you Voilà, voilà ! Dès que l'histoire de la question sera réglé, ce sera good. :chica:
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t22-lew-vous-avez-pietre-allure-monsieur-le-chat-mais-votre-sourire-apporte-du-reconfort https://insanekids.forumactif.org/t74-lew-i-know-what-s-real
Invité
Anonymous

Invité

la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 22:12


Cougar Town 2.0 se sera chez Juju, héhé  :mdl: :iih:. Même qu'on va faire un carton, en forme de Z !

Bon j'ai tout dit sur le CB Loulou, mais je le redit là j'ai relu un coup, j'ai reclarifié pour la question de la Duchesse ytou ytou. Sinon bah, mille merci pour tout tes compliments. Si malgré les fautes tu as pris plaisir à lire et à découvrir le personnage c'est l'essentiel  :maw: :maw: :maw: 
Revenir en haut Aller en bas
Lew Weaver
Lew Weaver

❝ la mort imprévue fait partie de la vie, il faut bien l'accepter ❞

✢ DENTS PERDUES : 1031
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2663
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 06/05/2014
✢ PSEUDO : RUTLEDGE ASYLUM.
✢ AVATAR : aaronjohnson.
✢ CREDITS : heyjude.
✢ AGE DU PERSONNAGE : il avait 25 ans, et pour toujours, il aura 25 ans.
✢ JE SUIS : alice, la gosse.
✢ DANS TES POCHES : ☩ (x4) bombes lapin-fumées ☩ (x1) corde ☩ (x2) potions miniatures ☩ (x1) filet électrique
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : il venait de sortir de la fac, voulait faire sa propre boîte. L'a pas eu le temps, le karma a pas joué en sa faveur.
✢ LOCALISATION : sûrement... sûrement, pft, qu'est-ce qu'il en sait au final. En compagnie de Marley, ça c'est sûr, où exactement telle est la question.
la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_mznznooalS1souo92o1_500

BANG. BANG.

Save myself? From death? is that it? Is that why I've come here? I'm not afraid to die. Times I've welcomed death!


la poussière ne peut sauver les meubles  Tumblr_lst38ydk2A1qg39ewo1_500


✢ JE EST UN AUTRE : nopenope.
la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  EmptyJeu 26 Juin - 22:26



Bravi, bravu, bravo !
t'es encore entier ? Bieeeen !

Mea culpa de mon incompréhension.  :love: JE TE VALIDE AVEC PLAISIR MA JUJU MAGNIFIQUE TU CLAQUES MON DIEU.  :maw:  :bwag:  :fox: 

A
lors comme ça, t'es convaincu(e) que tu peux survivre ici, toi, petit tas de viande ? Vraiment ? Oh, très bien, tu pourras pas dire qu'on t'a pas prévenu, c'est à tes risques et périls de t'aventurer dans cet univers douteux. Qui plus est, tu veux savoir le meilleur ? Tu m'rappelles énormément quelqu'un qui habitait ici, qui appréciait ce monde malgré ses mauvais côtés, on dirait que t'es la reine de coeur, c'est étonnant comme les esprits peuvent se croiser. Quoi qu'il en soit, ces êtres ne sont plus là et c'est bien pour une raison, mourir une fois c'est une chose, claquer une deuxième fois et ici, c'est une autre histoire. Pour commencer, avant de t'offrir le repos du guerrier, tu vas devoir recenser ta face de rat, parce que certes les dieux du forums sont multi-fonctions mais il faut que tu bouges un peu toi aussi ! Ensuite, tu pourras en toute innocence te diriger vers les liens, les rps, c'est toujours plus amusant de butter du monstre à deux, ou plus, non ? Ceci étant fait, tu pourras toujours par extension, te créer une autre âme en peine, parce que plus y'a de fous, plus ça rigole dans les couloirs ! Et pour finir ? Rien, si ce n'est gaffe à ta tête qui peut bien vite tomber. (au cas où tu l'aurais pas remarqué, nous t'offrons 10 points pour ta validation, sicépabo ça ?)

Le staff de WHYDA te souhaite bon amusement, bon RP et bon décès ! :frfr: :proud: :chaat:


Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t22-lew-vous-avez-pietre-allure-monsieur-le-chat-mais-votre-sourire-apporte-du-reconfort https://insanekids.forumactif.org/t74-lew-i-know-what-s-real
Contenu sponsorisé


la poussière ne peut sauver les meubles  Empty
MessageSujet: Re: la poussière ne peut sauver les meubles    la poussière ne peut sauver les meubles  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

la poussière ne peut sauver les meubles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ WHAT HAVE YOU DONE ALICE ?  ::  :: Le gouffre sans fond :: Les fiches-