AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Les conséquences de la première INTRIGUE de WHYDA, c'est par ici ! :proud: :cat:
N'hésitez pas à REMONTER WHYDA sur bazzart ou prd :hin: :fox:

Ce n'est pas parce que le forum a une annexe sur les troubles qu'il est obligatoire de jouer un personnage malade.
UN SAIN D'ESPRIT c'est tout aussi bien. :rabbit: What a Face
Il est obligatoire de BIEN lire les annexes, auquel cas le staff vous mordra les fesses. :ivil:
Nous n'acceptons pas les pseudos à initiales - retournons aux origines simplistes les enfants. :aw:
Entre autre, pour continuer sur les pseudos, les prénoms trop excentriques (drogue, alcool
:chaat: ou autre totalement improbable) sont INTERDITS, merci de rester réalistes. :chaat:
Les personnages du pays des merveilles ne sont pas acceptés, seuls les morts peuvent passer ! :maw:
-43%
Le deal à ne pas rater :
Pied mixeur Moulinex DD64210 OPTICHEF
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Partagez | 
 

 PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice
Alice

❝ cet endroit a quelque peu changé ❞

✢ DENTS PERDUES : 221
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2401
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 06/05/2014
✢ PSEUDO : alice.
✢ AVATAR : liddell.
✢ CREDITS : de moi à moi.
✢ AGE DU PERSONNAGE : qui saurait vraiment le dire ?
✢ JE SUIS : ce que j'ai toujours été.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : créatrice.
✢ LOCALISATION : dans un lit d'hôpital.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_lqnqu2erAi1qc200lo1_500
✢ JE EST UN AUTRE : la reine de coeur, le chat, le chapelier, je suis tout et rien à la fois.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptyDim 13 Juil - 17:38



Reine face-de-métal
victime de la reine ?



   
   
   
F
ouiller l'immense château de la reine ne sera pas une mince affaire. Parce que si on sait que Térébenthine est en ces lieux, où exactement est la question. Contrairement aux autres mômes, elle, elle fait pas mal de bruits. Alors j'pourrais vous dire, suivez les cling-clong mais l'écho est tellement puissant entre les murs qu'ils pourront vous mener dans des pièces que trop sordides. Pour commencer, vous remarquerez que les couloirs changent, d'un coup en pierres, puis l'odeur de la chair en décomposition viendra vous frotter les narines. Oui, ça pue cette histoire et pas des moindres, il est pas impossible de glisser dans une flaque de sang, de tomber nez à nez face à un squelette ou pire, des organes qui traînent. Promenade de santé ? Personne ne peut en ressortir bien du château. Si pas mal de portes sont fermées, celles qui sont ouvertes ne sont pas forcément les plus belles à regarder. Vous tomberez forcément à un moment ou à un autre face à la grande cuisine de la reine, où la rouille a fini par s'incruster, la mousse est aussi omniprésente, sans parler des insectes qui rôdent un peu partout. Ils sont pas forcément grands, pourtant contrairement à bien d'autres ils peuvent véritablement vous bouffer, carnivores. Intéressant n'est-il pas ? Si vous réussissez à sortir d'ici après y avoir tout juste posé le pied, vous pourrez continuer à vous enfoncer dans les entrailles de la bâtisse. Serait- une langue sur laquelle vous marchez ? Ce n'est guère étonnant, vous avez deux salles à votre disposition. L'une menant à la salle des tortures, forcément pour vous accueillir un escalier sera à votre disposition. Paraît qu'en bas on entend ses victimes hurler à l'agonie, que ça sent mauvais jusqu'à vous faire tomber dans les pommes, qu'on peut même retrouver des bouts d'ongles et des cervelles éclatées pour les murs. Térébenthine, as-tu eu la bonne idée de te cacher là ? Non, peut-être pas. Serait-ce dans la salle à côté ? La chambre de la reine rouge qui a aussi sa particularité. Des miroirs, absolument partout, brisés, déformants certains mêmes pourront dévoiler la véritable nature de votre âme monstre ou enfant, à vous de le découvrir. Ceux-ci sont retournés vers le lit de la souveraine, aussi vide que vorace, n'essayez même pas d'y poser un doigt, il vous croquera sans que vous ayez le temps de dire ouf. Vous êtes encore là ? Alors il vous reste la salle du trône. Un doux mélange entre la normalité et le corps humain, nerfs et pierres viendront vous tendre les bras. Immense est cette majestueuse pièce, dégoûtante à ne pas en douter. Méfiez-vous malgré tout des bruits qui vous entourent, il serait triste que le bourreau vienne à vous courir après en faisant traîner sa faux sur le sol pouilleux ? Et pourtant, parmi les hurlements, les râles et les plaintes, il va falloir discerner les cling-clong de la reine-face-de-métal pour la retrouver en bon état - ou en petits morceaux, qui saurait le dire ?

Elias Quigley
Cara StJames
Maria Archer
Victoria Hale




_________________
Everything's a nail, is it, Miss Hammerhead? First it was your search, freighted with fear and fragmented memories. Now it's the train! Never time for tea. While your brain's on holiday, we're ruined!
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org
Elias Quigley
Elias Quigley

❝ le pays des merveilles reste amoché dans ton coeur ❞

✢ DENTS PERDUES : 910
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2148
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 27/06/2014
✢ PSEUDO : ohmagad, anna
✢ AVATAR : lee pace
✢ CREDITS : (c) money honey et salewperie (a)
✢ AGE DU PERSONNAGE : 35 ans déjà, doux jésus !
✢ JE SUIS : jeannot lapin, le névrosé, le blanc, le retardataire
✢ DANS TES POCHES : une croix en argent, un mouchoir en tissu, une couverture en plumes de jubjub (x1), une lanterne lucioles (x15), des potions répare-tout (x6), des somnicakes et le baromètre à danger du lapin blanc.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : prêtre, homme de dieu, d'église, de foi, de tout
✢ LOCALISATION : dans la forêt luminescente, à essayer d'apprendre le civisme aux lutins
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_n5h4t2CGgG1tyhp7yo1_500

✢ JE EST UN AUTRE : caleb, ce bg
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptyDim 13 Juil - 19:48


   
save our souls

   
J
e suis le bon berger. Et le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Mais quelle brebis aurait l'idée de se perdre dans un pareil endroit ? Mais quelle âme ne serait pas assez saine d'esprit pour venir se recueillir ici ? Ah, Térébenthine. Térébenthine, Térébenthine, Térébenthine. Son nom sonne comme un psaume décalé, une ritournelle entêtante et pourtant malsaine. Pauvre petite, pourquoi ? Je sens mes pas crisser sur le sol incertain, une brise sifflante me mordre les joues, et je sens la mort, qui nous attends patiemment, de l'autre côté du chemin. Je ne suis plus qu'à quelques mètres de l'entrée, mais déjà, mon cœur se serre et mes poumons s'affolent. La main dans la poche, je sers fermement ma petite croix, invoquant pour la centième fois du jour la grâce de l'Éternel et maudissant pour la millième ce pays chaotique.

J'inspire mollement une goulée d'air, mais regrette à moitié mon geste. Pas besoin d'entrer dans le château pour déjà percevoir des effluves répugnants qui se dégagent des murs, comme ancrés dans ceux-ci depuis toutes les dernières années écoulées. Je peine à déglutir et mon imagination prend le malheureux chemin qu'est celui de trouver une raison à ces odeurs pestilentielles de pourriture, de rouille et d'os. Jamais, ô grand jamais, je ne me serais approché d'un emplacement tel que celui-ci. Mais aujourd'hui, il le fallait. Dans les plaintes sourdes et vibrantes des parents désespérés, j'avais entendu un message de Dieu. Il était de mon devoir, de notre devoir à tous, de trouver ces bambins. On n'abandonne pas ses brebis. Mais Dieu avait alors omis de préciser qu'il faudrait alors se balader dans les moindres recoins d'un château aussi glauque et désolé que celui de la Reine de Cœur. À quelles horreurs avait-on assisté ? Combien de monstrueux hurlements d'âme à l'agonie les murs avaient-ils recueilli ? Quelle quantité affreuse de sang imbibaient les sols ? Je peine à déglutir en y pensant et passe mon autre main sur mon front. Et puis, je l'entends, la petite voix dans ma tête, ma conscience. Celle qui me chuchote avec ardeur « tu vas y passer ce soir mon gars, tu vas y passer ». Alors, je me raccroche au fol espoir que Dieu est de notre côté, que la reine face-de-métal ne s'est pas aventurée plus loin que le premier couloir, qu'elle attend bien sagement, en parfaite santé. Mais ce serait trop beau, trop simple. Comment une enfant de son âge pourrait-elle survivre plus de deux heures dans un lieu si hostile sachant que j'ai moi-même plus de mal qu'un autre ?

Mes yeux se lèvent alors sur la bâtisse, lugubre, sordide. D'un mélange de pierre brute et d'autres matières, que je ne parviens pas à définir d'où je me tiens, les murs sont hauts, imposants, infecté de souillure, de moisissure, de mort. Un frisson me parcourt brutalement l'échine. Je n'ai jamais aimé les films d'horreur, je déteste d'autant plus l'idée de faire partit de l'un d'eux. Et puis, je les ai remarquées. Je n'étais pas seul. Nous étions quatre. Je passais mes yeux d'une silhouette à l'autre et je sentis mon estomac se desserrer à la vue de Maria. Je ne connaissais pas, ou que très peu, les deux autres jeunes femmes qui composaient l'équipe, mais j'étais un tant soit peu soulagé de savoir qu'il y avait bien quelqu'un ici sur qui je pouvais compter.

« Bon, eh bien, après-vous, mesdames. » Un petit sourire contrit, un air faussement assuré. Une galanterie qui cache une peur morbide, de celle qui vous prend aux tripes, qui vous talonne, qui vous poursuit comme votre propre ombre. La porte émet un grincement sourd et lourd. Un nouveau frisson s'empare de moi et, avant de passer le seuil de cette demeure macabre, je jette un dernier regard sur les hauteurs et effectue le signe de croix. Dieu, prends pitié de nous.


Dernière édition par Elias Quigley le Lun 28 Juil - 9:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t128-elias-what-is-dead-may-never-die https://insanekids.forumactif.org/t164-elias-jamais-les-crepuscules-ne-vaincront-les-aurores
Victoria Hale
Victoria Hale

❝ on peut changer en bien ou en mal ❞

✢ DENTS PERDUES : 105
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2293
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 25/06/2014
✢ PSEUDO : CHOCO.CHANEL
✢ AVATAR : scarlett johansson.
✢ CREDITS : glass skin pour l'avatar et tumblr pour la signature.
✢ AGE DU PERSONNAGE : vingt-neuf ans.
✢ JE SUIS : une chatte !
✢ DANS TES POCHES : ce qu'elle avait au moment de son décès, soit, rien de très utile au pays des merveilles ... sauf si un miroir de poche peut réussir à assommer un lapin ?
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : ancienne étudiante en chirurgie pédiatrique.
✢ LOCALISATION : si j'ai besoin de toi, tu sauras où me trouver.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_m7zw2fL58t1rcclhqo1_500

ancienne londonienne issue d'un milieu bourgeois ▬ étudiante en chirurgie pédiatrique, elle terminait ses études ▬ anciennement fiancée à un avocat de londres ▬ morte lors de la soirée du nouvel an 2014 ▬ violée puis laissée pour morte ▬ elle tient sa soeur comme responsable de son trépas ▬ au pays des merveilles, sa principale activité est de survivre. c'est son but ultime. sa principale aspiration ▬ autrefois joyeuse, amoureuse de la vie et jeune femme brillante, lumineuse et charismatique ▬ elle s'est forgée un caractère plus sombre, froid, manipulateur et égoïste à son arrivée ici. soyez sur que si elle doit sacrifier votre vie pour sauver la sienne, elle le fera sans broncher.

PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_m8psehWEds1qdg1yho4_r1_250
✢ JE EST UN AUTRE : non.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptyLun 14 Juil - 22:12




fools save the queen ...

Ce qui m’avait pris de prendre part à pareille expédition ? Le hasard. La malchance. Le sort qui s’acharne et qui se joue de nous, pauvres petites âmes en perdition qui traînent et survivent comme elles peuvent dans ce pays de malheur. Térébenthine. Un nom de plante, un nom naturel pour une enfant qui s’est prise pour lady Gaga … Quelle ironie. Me retrouver à sauver une fillette que j’aurais certainement détestée voir passer dans la rue, pire encore, sur qui je n’aurais pas retenu la moindre véhémence et critique acide et acerbe. Décidément, la fortune est moqueuse quand elle s’y met. À dire vrai, je m’étais laissé totalement embarquer par la crainte des parents de cette pauvre enfant et j’étais maintenant victime de cette humanité que j’avais tentée de faire disparaître depuis mon arrivée ici … Combien de temps exactement ? Nul ne saurait le dire, mais ce qui était certain, c’était que ça faisait un long moment maintenant. Ce que je pensais ? Prendre la fuite. Je pouvais m’accommoder d’un petit remord de plus, d’une culpabilité minime, mais en revanche, avoir la tête tranchée, ça, c’était une possibilité qui ne me tentait pas du tout … La vérité. L’égoïsme avait fini par prendre possession de mon corps tout entier. Ma survie importait avant tout le reste, avant la leur, parce que oui … Je n’étais pas seule. Deux femmes, et un homme, visiblement crispé … Amusant non ? Nous avancions vers un danger incontesté et nous y allions de notre plein gré. Plus suicidaire, tu meurs.

Le château de la reine rouge. Monstrueux, sale et écœurant, à vous donner une envie de vomir incessante … J’avais des nausées rien qu’à l’extérieur. Fallait-il vraiment que nous rentrions là-dedans ? La reine de pacotille ne pouvait-elle pas de sortir seule du bourbier ensanglanté où elle s’était mise ? « Bon, eh bien, après-vous, mesdames. » Je lâchais un ricanement moqueur avant de bousculer le garçon pour pénétrer dans la bâtisse en décomposition. Prêtre ? Sérieusement ? Il ne pouvait pas tomber mieux. Dieu n’aurait pas pitié de son âme, car s’il avait eu … Il ne serait pas ici. J’avançais dans le couloir, mes pas poissant et suintants … Ne pas regarder, ne pas regarder. J’avançais, posant un regard déconcerté sur cet endroit. J’observais, en silence tout d’abord, ne prêtant pas attention sur le sol. Mon regard effrayé se fit plus calme, plus posé. Nous devions passer le stade de l’horreur pour ne pas perdre la tête … Littéralement. J’esquissais un sourire amusé. Un peu d’humour … « Quel charmant endroit … Cossue, propre … On n’ose imaginer le faste dont doit être paré le reste du palais. » Je jetais un regard sombre vers le fond du couloir. Nous allions découvrir si la reine de cœur avait eu le soin de décorer la totalité de sa demeure dans les mêmes tons.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t76-better-you-die-than-i https://insanekids.forumactif.org/t140-you-re-like-me-now-maybe-worth http://with-fire-and-blood.forumactif.fr/
Invité
Anonymous

Invité

PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptyJeu 17 Juil - 22:14


   
Kisses to the Queen

   
J
La jeune femme n’avait jamais été une âme charitable. En même temps, dans son quartier, la charité était de payer un paquet de cigarettes a son voisin de palier a nouveau ruinée, ce n’était pas vraiment le travail d’une bonne sœur. Et après réflexion, ce n’était pas vraiment rendre service que de refiler un cancer à quelqu’un. Quoi qu’il en soit, elle n’avait jamais aidé qui que ce soit à accomplir quelque chose de grand. Elle n’avait pas de sentiment d’empathie pour les gens, pourquoi les aider ? Elle s’était toujours dit que elle, vivante, jamais personne ne bénéficierait d’une grande aide de sa part. Sauf que là, elle était morte.

Soyons honnêtes, elle n’était pas là par pure charité. Elle espérait en retour que les habitants laissant trainer leurs gosses n’importe où leur donnent quelques  provisions ou objets pouvant les aider à survivre ici un peu plus longtemps. Même un toit pour une nuit ou deux, elle acceptait le moindre dé à coudre, tout pouvait servir. Quoi que soit la récompense, et même si il n’y en avait pas d’ailleurs, elle était là, devant ce château.

Elle passait beaucoup de temps dans le château de la reine blanche. Propres, blanc, spacieux et d’apparence accueillante elle ne connaissait pas d’endroit plus ravissant, dans la vie comme dans la mort. Mais celui de la reine rouge... Etait à vomir. Elle n’aurait même pas sut le décrire. Le pire était sans doute de ne pas savoir ce qu’il y avait là-dedans. Des monstres ? Surement. Des monstres dangereux ? Sans aucuns doutes. Des monstres dangereux et avides de sang humain et de chair fraiche ? C’était évident. Et une gamine avec une grosse paire de lunettes et a la fâcheuse manie de se planquer dans un château glauque. Elle l’espérait. Elle n’était pas vraiment rassurée, et sa hache était fermement prise en main. Deux femmes et un homme l’accompagnait. Enfin, plutôt trois femmes, contenu que l’homme avait l’air aussi rassurées qu’elle. Elle qui espérait avoir un footballer américain pour les protéger. Raté.

« Bon, eh bien, après-vous, mesdames. »

Trop aimable. La blonde coupa le passage à Cara qui s’était engagée, bousculant le... Prêtre ? Sérieusement ? Le pauvre, il avait dut morfler en arrivant ici, et se rendre compte que le paradis ça n’existait pas. Peut-être était-ce une tape avant d’y accéder. Histoire de savoir qui était bon et mauvais ? Et si c’était ça, ça craignait vraiment. Malgré cela, Cara avait toujours son médaillon chrétien et continuait de prier parfois et d’être chrétienne. C’était étrange, mais c’était comme ça, certaines croyances ne s’estompaient pas comme cela. Elle rentra à la suite, jetant un regard et un sourire qu’elle voulut rassurant. En le voyant faire un signe de crois, elle l’imita. Toutes ces heures à l’église avec les voisins enfant servaient alors enfin ?

« Quel charmant endroit … Cossue, propre … On n’ose imaginer le faste dont doit être paré le reste du palais. »

Cara émit un faible rire, a moitié rassurée. Elle s’avança à côté de la blonde. C’était le plus jeune ici, et pourtant elle se sentait aussi forte que les autres. Il fallait croire que la mort rapprochait.

« Ouais, sympa la moquette, couleur « chair humaine. » Ca fait une ambiance sympa... »

Cara fit ensuite un mouvement en avant, guettant la pénombre d’un œil pas très rassuré. Elle commença à s’avancer. Avant de se retourner vers eux.

« On y va? De toute façon autant se jeter tout de suite dans la gueule du loup. Trouvons la  petite »
Revenir en haut Aller en bas
Victoria Hale
Victoria Hale

❝ on peut changer en bien ou en mal ❞

✢ DENTS PERDUES : 105
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2293
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 25/06/2014
✢ PSEUDO : CHOCO.CHANEL
✢ AVATAR : scarlett johansson.
✢ CREDITS : glass skin pour l'avatar et tumblr pour la signature.
✢ AGE DU PERSONNAGE : vingt-neuf ans.
✢ JE SUIS : une chatte !
✢ DANS TES POCHES : ce qu'elle avait au moment de son décès, soit, rien de très utile au pays des merveilles ... sauf si un miroir de poche peut réussir à assommer un lapin ?
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : ancienne étudiante en chirurgie pédiatrique.
✢ LOCALISATION : si j'ai besoin de toi, tu sauras où me trouver.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_m7zw2fL58t1rcclhqo1_500

ancienne londonienne issue d'un milieu bourgeois ▬ étudiante en chirurgie pédiatrique, elle terminait ses études ▬ anciennement fiancée à un avocat de londres ▬ morte lors de la soirée du nouvel an 2014 ▬ violée puis laissée pour morte ▬ elle tient sa soeur comme responsable de son trépas ▬ au pays des merveilles, sa principale activité est de survivre. c'est son but ultime. sa principale aspiration ▬ autrefois joyeuse, amoureuse de la vie et jeune femme brillante, lumineuse et charismatique ▬ elle s'est forgée un caractère plus sombre, froid, manipulateur et égoïste à son arrivée ici. soyez sur que si elle doit sacrifier votre vie pour sauver la sienne, elle le fera sans broncher.

PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_m8psehWEds1qdg1yho4_r1_250
✢ JE EST UN AUTRE : non.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptyDim 20 Juil - 18:19




fools save the queen ...

Trouver la petite. Qu’est-ce que j‘en avais à faire de cette sale gamine … Rien. Vraiment. C’était bien plus l’idée de piquer quelque chose d’utile dans ce lieu qui m’avait intéressé ou encore avoir des personnes redevables d’un service, des personnes qui se seraient senti obligées de faire un geste, de faire quelque chose pour me rendre la pareille. C’était cette idée qui m’avait traversé l’esprit et qui y étaient resté gravés, maintenant, je cherchai donc cette satanée mioche dans un château immonde en compagnie de Rabie Jacob et d’une gamine qui devait avoir au moins dix ans de moins, et une femme qui devait en avoir vingt de plus … Vingt. Nan. Peut-être moins. Une ambiance sympa oui. Une phrase nettement moins drôle que la mienne cependant … Quand on ne savait pas faire d’ironie, on n’en faisait pas. Le savoir était une chose qu’on réussissait à acquérir avec le temps et avec un exercice presque constant … Si on n’avait pas en usé, on se retenait. L’humour noir, le sarcasme, tout ça, c’était un art que la gamine ne savait visiblement pas manier. Vexante ? Moi ? Non. Juste réaliste et peut-être un brin mauvais, mais c’était là mon moindre défaut.

La gueule du loup ? Poser sa tête sous la hache du bourreau serait peut-être plus exact comme expression … Et personnellement, je n’avais pas véritablement envie de perdre une si belle caboche qu’était la mienne. Donc non. Je n’étais pas très pressée de tombée en tête à tête avec le bourreau … Tête à tête … je souriais. Je faisais même des jeux de mots à l’intérieur de ma tête … Excellente, j’étais tout bonnement excellente. J’avançais sur la droite, une première porte … J’ouvrais avant de jeter un coup d’œil. Si la continuité du couloir ne semblait pas très engageante, il était de même pour cet escalier branlant … Étais-ce des cris ? Non, impossible. Je secouais la tête. Je reculais pour finalement ouvrir la porte de gauche, un miroir me fit face. Je m’observais. Une pièce bien plus lumineuse. Je préférai prendre la seconde option. Je me retournais vers eux avant d’arquer un sourcil. « Je laisse la première salle au père courage et à celle qui voudra, éventuellement, descendre vers la salle des supplices … J’opte quant à moi pour la chambre. » Je souriais avant de m’enfoncer dans la chambre. Magnifique. Superbe. Mais un brin égocentrique et oppressant tous ces miroirs tournés vers le lit … Je m’arrêtais quelques secondes et observais les lieux. C’était vraiment étrange. Vide de vie et pourtant, on n’avait l’impression d’être observé … J’en avais la chair de poule. Heureusement que le tout était bien éclairé, sinon, on se serait cru lors d’un rituel de magie noire ou que sais-je … Esprit es-tu là … Wooouuuu …

© Belzébuth


ps: je pars en vacances demain, donc ne m'attendez pas pour répondre  :haan: :kiss: biiisssoouuus  :leche: :leuv: 
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t76-better-you-die-than-i https://insanekids.forumactif.org/t140-you-re-like-me-now-maybe-worth http://with-fire-and-blood.forumactif.fr/
Elias Quigley
Elias Quigley

❝ le pays des merveilles reste amoché dans ton coeur ❞

✢ DENTS PERDUES : 910
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2148
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 27/06/2014
✢ PSEUDO : ohmagad, anna
✢ AVATAR : lee pace
✢ CREDITS : (c) money honey et salewperie (a)
✢ AGE DU PERSONNAGE : 35 ans déjà, doux jésus !
✢ JE SUIS : jeannot lapin, le névrosé, le blanc, le retardataire
✢ DANS TES POCHES : une croix en argent, un mouchoir en tissu, une couverture en plumes de jubjub (x1), une lanterne lucioles (x15), des potions répare-tout (x6), des somnicakes et le baromètre à danger du lapin blanc.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : prêtre, homme de dieu, d'église, de foi, de tout
✢ LOCALISATION : dans la forêt luminescente, à essayer d'apprendre le civisme aux lutins
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_n5h4t2CGgG1tyhp7yo1_500

✢ JE EST UN AUTRE : caleb, ce bg
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptyJeu 24 Juil - 8:22


 
save our souls

 
J
e n’étais pas très rassuré par toute cette affaire. Dans un premier temps, nous devions retrouver une pauvre enfant dans une bâtisse énorme, lugubre, putride. Ensuite, nous étions à la merci du bourreau et de bien d’autres menaces. Enfin, j’étais le seul homme dans une équipe entièrement féminine et pour le moins hétéroclite. Enfin, un homme… J’étais prêtre, c’était déjà ça. Alors que nous venions de franchir la porte du château, une blonde pulpeuse, celle qui m’avait bousculé sans gêne pour prendre la tête du groupe, avait l’air de beaucoup apprécier la décoration intérieure, tout comme celle qui semblait être la jeune de notre petit quatuor –paix à son âme juvénile. Je veux preuve de beaucoup de respect, mais je ne suis pas certain que ce soit à grand renfort de sarcasme que nous allions retrouver cette petite reine.

La plus jeune prie ensuite les devant, en s’avançant davantage dans le couloir. Je peinais à ne pas observer les murs encore plus le sol. Mou, flasque, visqueux. Une langue. Je passais une main sur ma bouche, pour réprimer l’envie de régurgiter un flot de bile jaunâtre. Depuis le début de ma non-mort ici-bas, je n’avais vu un pareil endroit. Le pays en lui-même semble corrompu par un poison vif et morbide qui s’écoule dans chaque motte de terre, chaque feuille d’arbre, chaque lutin écervelé, et pourtant, ce château, cette ignoble demeure, n’a encore trouvé de lieu homologue à la taille des horreurs qui ont dû y être commises. Un frisson me parcourt l’échine tandis que j’avance un peu plus moi aussi, pour être à la même hauteur que ces pauvres demoiselles. Térébenthine, ah, ma petite, pauvre âme infortunée, où et pourquoi t’es-tu donc cachée ?

Je tente fébrilement de renouveler l’air dans mes poumons, mais l’odeur révulsant de pourriture est toujours présente. Je ne suis pas certain que ce soit dans la gueule du loup que nous arrivions, plus dans l’antre du démon. Les murs, atroce mélange entre pierres brutes, ligaments et chair humaine n’allaient pas contredire cette hypothèse.

Enfin, la plus cynique d’entre nous pris son courage à deux mains et entrouvrit la première porte au fond du couloir. Même de là où je me tenais, je percevais un écho macabre. Les autres ne bronchaient pas, nous observions tout simplement, retenant notre souffle, les mains moites, les jambes tremblantes. Elle ouvrit alors la deuxième porte et sembla plus satisfaite de cette option. « Je, euhm, je ne pense pas vraiment que ce soit une bonne de se séparer, si jamais nous-» Ma phrase resta en suspens. La téméraire venait d’entrer dans ce qu’elle avait reconnu comme étant une chambre, et l’une de mes coéquipières la suivit, sans doute trop heureuse de ne pas avoir à descendre l’escalier instable. Je déglutis avec peine. Allez Elias, on se motive. Pour Dieu, pour la paix d’âme de la Reine-face-de-métal, pour ses parents. « Bon. Eh bien. Je crois que nous n’avons pas vraiment le choix. » Je jette un regard contri au dernier membre du groupe et m’avance doucement vers la seconde porte, les jambes flageolantes.

L’escalier grinçait sous chacun de mes pas et je manquais de tomber trois fois de suite, les pieds pris dans ma soutane. Aucune lumière ne filtrait. L’air semblait bien plus humide, les murs étaient froid mais suintaient d’un quelconque liquide âpre et ferreux. Du sang. Je retins un cri et descendait les dernières marches à la volée, pénétrant ainsi dans une grande pièce. Toute sauf accueillante. Partout, éparpillés comme dans une salle de jeu pour enfant, trônait des instruments de tortures, des jeux de supplices. Je me sentis blêmir à la vue de ces artefacts digne de Satan et effectua un second signe de croix. Pitié Térébenthine, ne me dit pas que tu te trouves ici.

Mon souffle se fit plus saccadé, une moue à la fois incertaine et dégoûtée passait sur mon visage. Comme à l’étage supérieur, la décoration intérieure était tout autant inhospitalière, avec ces pans de chair en lambeaux en guise de tapisserie. Jésus-Marie-Joseph, je percevrais presque les cris d’agonies, les sanglots étouffés des victimes de cette Tortureuse. La Reine Rouge avait certes disparue –et c’était pas moi qui allait en m’en plaindre- mais les traces de son règne meurtrier étaient présentes absolument partout. Je balayais la salle des terreurs du regard et m’approchait de-ci de-là, en gardant une certaine distance avec les chaises incrustées d’ongles et les sarcophages emplis de pieux, une main sur la bouche, l’autre empoignant fermement ma petite croix d’argent. Hormis des restes, des débris, des éclats de corps, humains, animaux, monstrueux, désarticulés, je ne trouvais rien -à première vue en tout cas. Mais ça n’en ôtait pas pour autant le poids oppressant dans mon estomac.
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t128-elias-what-is-dead-may-never-die https://insanekids.forumactif.org/t164-elias-jamais-les-crepuscules-ne-vaincront-les-aurores
Invité
Anonymous

Invité

PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptySam 26 Juil - 22:47


   
Kisses to the Queen

   
V
isiblement, la blonde n’aimait pas qu’on rit avec elle, et lui lança un regard qui refroidit la brune à l’idée de se montrer juste gentille avec elle. Non mais juste parce qu’elle avait quoi, disons trois a cinq ans de différence, on avait l’impression qu’elle avait cherché des enfants un glaive a la main toute son existence. Au point où ils en étaient, ça ne servait à rien de jouer les professionnels. Cara se rembrunit en prenant sa hache a deux mains, ayant une pensée amusée à l’idée que si elle avait été si maline que ça, elle ne serait pas venu avec eux.

Oui, Cara insinuait vraiment que tous avaient été très idiots d’entrer ici. C’est vrai quoi, le château était sans doute le dernier endroit dans lequel elle aurait voulu entrer. Et pourtant elle y était, a regarder une blonde hautaine ouvrir toutes les portes. Mais quand elle haussa la voix, Cara se retint de soupirer :

« Je laisse la première salle au père courage et à celle qui voudra, éventuellement, descendre vers la salle des supplices … J’opte quant à moi pour la chambre. »

Ok. Cara n’était ni très intelligente, ni très âgée. Elle n’était sans doute qu’une jeune adulte a peine sortie de l’adolescence qui pouvait débiter plus de débiliter en une minute qu’en enfant de six ans. Mais pourtant, elle était sure que se séparer n’était pas la meilleure idée. Ca couvrirait sans doute plus de terrain, mais quand ils seraient tous morts, ils ne couvriraient plus de terrain du tout. Elle ne dit cependant rien, alors que se fut le prêtre qui prit la parole.

« Je, euhm, je ne pense pas vraiment que ce soit une bonne de se séparer, si jamais nous-»

Elle aurait bien voulut aller le voir et se cramponner a lui Cara, acquiescer vigoureusement, et se cacher de tout ces monstres hideux derrière lui. Couvrir ses arrières, alors qu’il faisait face. Elle ne voulait pas être toute seule. Mais avant qu’elle n’ait pu dire quelque chose, il se ravisa.

« Bon. Eh bien. Je crois que nous n’avons pas vraiment le choix. »

Elle aurait bien voulu lui dire que si. Mais il s’était déjà engouffrer par une porte, la laissant avec la femme brune derrière. Elle se retourna et se prépara à ouvrir une autre porte, quand elle entendit un bruit derrière. Ce fut comme un déclic, elle décida que quoi qu’en dise la blonde, elle n’était pas prête à s’engager la dedans seule. Elle fit volteface, et se précipité à la suite du prêtre, déjà hors de vue. S’engouffrant, elle retint un hoquet de surprise en voyant les corps par terre, en pleine décomposition. Elle n’avait jamais rien vu de si horrible, et elle ne savait pas si elle allait réussir a continuer la mission dans laquelle elle s’était engagée. Comment pouvait-on faire des choses aussi horribles ? Cara prit une voix plus assurée, mais qui laissait transparaitre son malaise :

« Mon père. » elle s’approcha, un peu hésitante, mais toujours le regard planté sur lui. « Je pense que c’est une meilleure idée de rester au moins par deux. Je peux me joindre a vous pour la...recherche ? »

Elle avait failli dire la visite, se reprenant de peu. Elle était tout de même ici pour récupérer la petite Térébenthine. Elle se demandait bien pourquoi elle était rentrée ici, mais après tout, elle ne connaissait pas encore beaucoup de choses sur ce pays. Elle souhaitait juste ne pas rester seule, elle acceptait d’affronter le danger, mais en présence de quelqu’un. Elle était une danseuse, pas une guerrière ! Elle jeta un regard mal assuré dans la salle, toujours à deux doigts de l’évanouissement. Elle gardait cependant contenance. Elle ne souhaitait vraiment pas faire partie du décor.
Revenir en haut Aller en bas
Alice
Alice

❝ cet endroit a quelque peu changé ❞

✢ DENTS PERDUES : 221
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2401
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 06/05/2014
✢ PSEUDO : alice.
✢ AVATAR : liddell.
✢ CREDITS : de moi à moi.
✢ AGE DU PERSONNAGE : qui saurait vraiment le dire ?
✢ JE SUIS : ce que j'ai toujours été.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : créatrice.
✢ LOCALISATION : dans un lit d'hôpital.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_lqnqu2erAi1qc200lo1_500
✢ JE EST UN AUTRE : la reine de coeur, le chat, le chapelier, je suis tout et rien à la fois.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptyDim 27 Juil - 11:14



La reine face-de-métal
carte vapeur

U
n hurlement strident, des secondes qui paraissent s'étaler comme une éternité et enfin, le son de godasses lourdes qui s'écrasent sur le sol. Et ça tremble, ça frappe, ça tangue dans tous les sens, comme si le château venait de se transformer en un bateau vivant. Le cri du bourreau se fait entendre comme une mauvaise blague, il approche, progressivement, il a entendu, p'tête même put sentir ses nouvelles victimes. Vite. Le temps est à la course, essayer de le combattre serait pure folie que personne ne veut tenter. Courir, courir, sa faux se rapproche, frappe contre les murs, le sol qui se voit dégagé de la chair dont il était affublé. Courir. Courir. Une porte s'ouvre à vous, vous entrez dans la pièce et ça se referme d'un coup sec. Il faut rester dedans, attendre qu'il parte, faire le moins de bruit possible. Mais, qu'est-ce donc ? Oh l'énorme cuisine, là où la reine faisait cuisiner diverses victimes à la tête coupée, il ne serait guère étonnant de trouver des bocaux avec organes pourrissants. Elle a rien de spécial cette cuisine, que vous vous dites. Méfiez-vous des p'tites bêtes au sol, des asticots qui grouillent, on s'moquera p'tête d'eux mais ils mordent, pompent le sang comme des sangsues. Musée des horreurs ? On pourrait même dire carnaval, pourtant, ne hurlez pas, le bourreau pourrait très bien abréger vos souffrances. Que ? Encore un son ? Les choses commencent à se compliquer, voire pire se pourrir de l'intérieur. Y'a un type tout au fond, il a l'air comme vous, rien de bien spécial à première vue. Sauf quand on s'approche, on remarque la tenue de cuisinier, les yeux qui lui manquent - aurait-il été énuclée ? Possible -, son corps à moitié carbonisé. Il respire encore. On sait pas d'puis combien de temps il est ici, certainement depuis que la reine a disparu. N'essayez même pas de trop lui d'mander d'infos sur la môme, c'qu'il baragouine ça a pas d'sens, il a perdu la raison en même temps que son corps. Il s'appelle comment, déjà ? Billy, Bobby, un truc en y comme on les aime.



_________________
Everything's a nail, is it, Miss Hammerhead? First it was your search, freighted with fear and fragmented memories. Now it's the train! Never time for tea. While your brain's on holiday, we're ruined!
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org
Elias Quigley
Elias Quigley

❝ le pays des merveilles reste amoché dans ton coeur ❞

✢ DENTS PERDUES : 910
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2148
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 27/06/2014
✢ PSEUDO : ohmagad, anna
✢ AVATAR : lee pace
✢ CREDITS : (c) money honey et salewperie (a)
✢ AGE DU PERSONNAGE : 35 ans déjà, doux jésus !
✢ JE SUIS : jeannot lapin, le névrosé, le blanc, le retardataire
✢ DANS TES POCHES : une croix en argent, un mouchoir en tissu, une couverture en plumes de jubjub (x1), une lanterne lucioles (x15), des potions répare-tout (x6), des somnicakes et le baromètre à danger du lapin blanc.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : prêtre, homme de dieu, d'église, de foi, de tout
✢ LOCALISATION : dans la forêt luminescente, à essayer d'apprendre le civisme aux lutins
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_n5h4t2CGgG1tyhp7yo1_500

✢ JE EST UN AUTRE : caleb, ce bg
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptyLun 28 Juil - 9:57


   
save our souls

   
M
on père. Je pense que c’est une meilleure idée de rester au moins par deux. Je peux me joindre a vous pour la...recherche ? » Je me tournais alors vers le frêle petit cœur de la brune qui m'avait suivi jusqu'ici bas. Bon dieu, elle avait au moins dix ans de moins que moi, si ce n'est plus. Il n'était pas juste pour une enfant comme elle de connaître les horreurs d'un tel monde. J’acquiesçai mollement d'un signe de tête et me tentait à lui offrir un petit sourire contrit, comme pour lui signifier qu'on s'en sortiraient indemnes. L'espoir. Voilà pourquoi j'étais venu.  

Même si on me permettait de désactiver l'un de mes sens, je n'aurais su dire lequel j'aurais choisi. Ce que j'avais là sous mes yeux m’insupportai.Des instruments de douleurs, encore suintant d'un liquide âcre qui ne semblait jamais séché, un bois vieilli, griffés, détrempés, incrustés de chair, d'os et d'ongles. Ils siégeaient là, dans cette pièce. A demi-aveugle, sous un meilleur jour, on aurait pu penser à une salle de musculation. C'en était plus un petit enfer. Je gardais les yeux rivés sur mes orteils. Mais ça ne m'empêchait pas pour autant de sentir. Un melting-pot de puanteurs plus que désagréables, du genre à vous retourner les tripes, à vous faire recracher vos organes. Des effluves, tantôt aigre et âcre, tantôt ferreuses et pestilentielles. On percevait les senteurs de la chair en putréfaction, mêlée aux exécrables odeurs de déjections. Je pressais ma paume contre ma bouche, et tentait vainement de faire redescendre le flot d'acide gastrique qui me courrait l’œsophage. Je ne respirais que par intermittence mais c'était comme si ma langue était déjà imprégnée de sang et de bile, c'était comme si j'étais moi-même déjà presque mort. Bon Dieu, aide moi, aide nous, prends pitié.

Mais la vue et l'odorat n'étaient pas les seuls sens maintenus dans un éveil douloureux, je ne pouvais m'empêcher d'entendre les murmures agonisants de victimes oubliées, comme des cris lointains portés par le vent, des sons qui vous glacent jusqu'aux os, qui vous transperce. Des fantômes en soif de justice qui vous hantent et vous tourmentent. Puis, soudain, un cri strident, d'autant plus glacial, d'autant plus effroyable vint résonner à nos oreilles. Je me tournais à nouveau vers la jeune femme. « Vous pensez que... ? » Mais il n'était plus question de rien, il fallait retrouver cette petite au plus vite et fuir, avant de tous nous faire décapiter.

Alors que nous remontions les marches branlantes et que je manquais une fois de plus de tomber, d'autres sons parvinrent. Des craquements, des clacs, des clics, des bruits sourds. La blonde avait du percevoir le mêmes sons car elle était déjà dans le couloir, prête à bondir dans la direction opposée. La fuite me faisait tourner la tête, je me sentais encore plus nauséeux. C'était comme si les murs ondulaient, comme si le sol se mouvait. Puis, une porte s'ouvre à nous. D'instinct et comme un seul homme, le petit groupe y entre et nous refermons la porte sur nous. Je me penche en avant, les mains sur les genoux et halète comme un bœuf. Je n'avais pas courru aussi vite depuis des années et je sentais l'absence de muscles comme un mauvais présage. Le flot de bile menaçait de remonter une fois de plus. « Il faut la bloquer ! » que je suffoque, en tentant de rependre mon souffle. Je balaye la salle du regard. Mauvaise idée. Une énorme cuisine, qui avant, a du être le décor de préparation de buffets fastueux mais qui en l’occurrence, ressemblait plus à une décharge purulente et pourrie jusqu'à la moelle. Sont-ce des asticots qui gigotent sous nos pieds ? Je réprime une grimace et m'avance jusqu'à une desserte que je pousse jusqu'à la porte.

Je ne sais pas si notre muraille de fortune servira à grand chose, mais elle a au moins le don de me rassurer. Enfin, presque. Puis, soudainement, alors que je ne m'y attendais pas, une voix s'éleva faiblement du fond de la pièce. En sursaut, je me retournes, la peur au ventre. « Qui va là ? » Pas de réponse concrète. Seul un écho, tailladé, cadencé, sans queue-ni-tête, à demi-soupiré. « La Javanaise goût béarnaise bien naise, j'm'en tape des bleus comme du cochon j'veux-j'vois-j'vous, mama. » Le cauchemar ne s'arrête-t-il donc jamais ?


Dernière édition par Elias Quigley le Sam 9 Aoû - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t128-elias-what-is-dead-may-never-die https://insanekids.forumactif.org/t164-elias-jamais-les-crepuscules-ne-vaincront-les-aurores
Victoria Hale
Victoria Hale

❝ on peut changer en bien ou en mal ❞

✢ DENTS PERDUES : 105
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2293
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 25/06/2014
✢ PSEUDO : CHOCO.CHANEL
✢ AVATAR : scarlett johansson.
✢ CREDITS : glass skin pour l'avatar et tumblr pour la signature.
✢ AGE DU PERSONNAGE : vingt-neuf ans.
✢ JE SUIS : une chatte !
✢ DANS TES POCHES : ce qu'elle avait au moment de son décès, soit, rien de très utile au pays des merveilles ... sauf si un miroir de poche peut réussir à assommer un lapin ?
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : ancienne étudiante en chirurgie pédiatrique.
✢ LOCALISATION : si j'ai besoin de toi, tu sauras où me trouver.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_m7zw2fL58t1rcclhqo1_500

ancienne londonienne issue d'un milieu bourgeois ▬ étudiante en chirurgie pédiatrique, elle terminait ses études ▬ anciennement fiancée à un avocat de londres ▬ morte lors de la soirée du nouvel an 2014 ▬ violée puis laissée pour morte ▬ elle tient sa soeur comme responsable de son trépas ▬ au pays des merveilles, sa principale activité est de survivre. c'est son but ultime. sa principale aspiration ▬ autrefois joyeuse, amoureuse de la vie et jeune femme brillante, lumineuse et charismatique ▬ elle s'est forgée un caractère plus sombre, froid, manipulateur et égoïste à son arrivée ici. soyez sur que si elle doit sacrifier votre vie pour sauver la sienne, elle le fera sans broncher.

PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_m8psehWEds1qdg1yho4_r1_250
✢ JE EST UN AUTRE : non.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptyDim 3 Aoû - 12:38




fools save the queen ...

Quoi ? Le sol se soulève brusquement pour venir me propulser contre un mur de la chambre. Qu’est-ce qui se passe bon sang de bonsoir ? Je m’écrase comme une mouche, glisse le long du mur pour finalement atterrir sur une commode patinée et rouge terne pour finalement glisser de nouveau le sol dans un nouveau hoquet de la part de la bâtisse. Je roule comme une boule de flipper jusque dans le couloir … Bon Dieu, mais qu’est-ce ? Des cris, des bruits de pas lourd, un bruit de ferraille qui traîne. Je le savais. Je le savais. Pourquoi être venue ici ? Pourquoi ? J’allais me retrouver nez à nez avec un cinglé, un bourreau, quelqu’un qui avait passé sa vie à décapiter des têtes et qu’allais-je pouvoir faire ? Fuir ! Comme à mon habitude. Pourquoi cette satanée reine de pacotille n’avait-elle pas emmené son très cher obligé avec elle ? Saleté. Perverse. Une porte s’ouvrit. Le pape Froussard 1er et ses deux acolytes féminins remontèrent les escaliers. Je me relevais avec précipitation avant de m’engouffrer dans la porte, unique salut envisageable. Bientôt suivi par les trois gugusses.

Une cuisine. Du moins … ça aurait pu y ressembler s’il n’y avait pas des asticots qui grouillaient à nos pieds, des organes dans des bocaux et … Hein ? Qu’est-ce que c’est que … Ce … Cette … Truc ? J’écarquille les yeux alors que le curé décide de faire barricader la porte avec des meubles. Grand bien lui fasse, hors de question que j’attrape des éclis de bois ou que je me casse un ongle … Qu’il serve à quelque chose, c’est le seul homme après tout. Je lève les yeux au ciel. Qui va là ? Sérieusement ? C’est sans doute la question rhétorique la plus stupide. Pense-t-il vraiment qu’il va lui répondre ? Imbécile. Je regarde ses mains. Aucun couteau à portée, c’est déjà un bon point. Il ne nous sautera pas dessus comme un malade. Je croise les bras, observe. « Après l’Ogre rouge … Nous voilà avec Ratatouille. » Je m’assois sur le plan de travail, croise les jambes et regarde le pauvre homme d’un air hautain avant de me regarder les ongles de ma main droite. Après tout. Il ne nous reste plus qu’à attendre. Non ?

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t76-better-you-die-than-i https://insanekids.forumactif.org/t140-you-re-like-me-now-maybe-worth http://with-fire-and-blood.forumactif.fr/
Elias Quigley
Elias Quigley

❝ le pays des merveilles reste amoché dans ton coeur ❞

✢ DENTS PERDUES : 910
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2148
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 27/06/2014
✢ PSEUDO : ohmagad, anna
✢ AVATAR : lee pace
✢ CREDITS : (c) money honey et salewperie (a)
✢ AGE DU PERSONNAGE : 35 ans déjà, doux jésus !
✢ JE SUIS : jeannot lapin, le névrosé, le blanc, le retardataire
✢ DANS TES POCHES : une croix en argent, un mouchoir en tissu, une couverture en plumes de jubjub (x1), une lanterne lucioles (x15), des potions répare-tout (x6), des somnicakes et le baromètre à danger du lapin blanc.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : prêtre, homme de dieu, d'église, de foi, de tout
✢ LOCALISATION : dans la forêt luminescente, à essayer d'apprendre le civisme aux lutins
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_n5h4t2CGgG1tyhp7yo1_500

✢ JE EST UN AUTRE : caleb, ce bg
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptySam 9 Aoû - 15:29


   
save our souls

   
A
près l'Ogre rouge ... Nous voilà avec Ratatouille. » Je lève les yeux sur la blonde. Elle est assise sur un plan de travail, maculé de taches sèches depuis un moment, et semble s'y plaire. On aurait dit un chat arrogant qui se prélasse en vous observant du coin de l'œil, l'air hautain. Elle ne me plaît pas cette jeune femme. Il semblerait qu'elle n'ait ni gêne ni morale. Pourquoi s'être lancée à la recherche de la petite Térébenthine si c'était pour admirer sa dernière manucure, les jambes croisées et la moue boudeuse ? Je lance un regard désespéré aux autres coéquipières tout en tentant vainement de contrôler mon souffle. Comme dans les autres pièces du château, l'air était lourd, suffoquant et puait la chaire en décomposition. Je ne suis d'ailleurs pas encore prêt psychologiquement à affronter l'homme ou Dieu seul sait ce qu'est cette chose au fond de la salle. Alors j'entreprends une brève ronde, histoire de trouver quelques indices, n'importe quoi qui pourrait nous indiquer où trouver la reine face-de-métal. D'un pas mal assuré, je me dirige silencieusement vers les étagères sur le mur à ma gauche. Un frisson glacial me parcourt l'échine et je sens des tremblements naître à la base de mon dos et de mes omoplates. J'expire fébrilement. Tu peux le faire, Elias. T'es déjà passé par la salle de torture, ça peut pas être pire. Les étagères étaient en bois massif et semblaient solide. Du moins, assez pour supporter le poids de... de bocaux remplis de...est-ce que ? Oh mon Dieu. Oh mon Dieu. Ohmondieu, ohmondieu. Cette fois, je n'ai rien pu réprimer. Le flot de bile et de suc gastrique qui me grattait l'œsophage depuis une quinzaine de minutes est finalement remonté. Les paumes des mains appuyées sur les genoux, je tente de reprendre une énième fois mon souffle.J'avais la gorge en feu et un arrière-goût plus que désagréable sous la langue. D'un bon en arrière je m'éloigne de ces étagères morbides, horrifié et écœuré. Le moral en berne et le dégoût dans l'âme, je recule jusqu'à entrer en contact avec un îlot de métal souillé de sang, de sauce ou que sais-je encore. J'appuie mes mains contre le bord. Si je ne m'y tenais pas, je serais au sol, écroulé, les jambes en coton et le teint encore plus blafard qu'un macchabée. Puis, je les ai senties. Un fourmillement, une traînée visqueuse. Je pousse un hurlement digne de la plus niaise des fillettes et je secoue ma main droite, de laquelle pendent trois asticots, fermement ancrés au bout de mes phalanges. J'agite ma main davantage et après quelques secondes passées en plein ridicule, je parviens à me dégager de l'emprise satanique de ces sangsues de malheur. Je crois qu'au final, rendre visite à ce charmant jeune homme dans le fond se révélerait moins dangereux.

Je me trouvais à une distance respectable du corps. À y voir de plus prêt, il s'agissait d'un cuisinier dont le nom était à moitié décousu de sa blouse. On ne pouvait y lire qu'un « B » de début et un « y » final. Son apparence était affreuse. Si mon estomac n'était pas déjà vide, je crois que j'aurais régurgité un deuxième flot. Mes doigts courraient sur ma jambe, battaient le rythme effréné de mon palpitant prisonnier de sa cage d'os. C'était un tic qui me prenait sous la nervosité. C'était un tic qui me prenait bien souvent en fait. « Sais-tu où se trouve Térébenthine, alias la Reine Face-de-métal ? » C'était fou de penser qu'il me comprenait, encore plus de s'imaginer qu'il allait répondre. Mais il me fallait quelque chose, rien qu'un mot, une petite indication. « Où se cache la petite ? » « La petite ? » Une lueur d'espoir s'allume dans mes prunelles. Bon Dieu, poursuis dans cette voie ! « Oui ! La petite ! Avec de grosses lunettes, toute métallique ! » « La petite ? » « Oui, cette petite-là, sais-tu où je peux la trouver ? » La respiration de B---y se faisait lente et irrégulière, comme si elle lui était douloureuse. Vu son état, je ne pouvais que prier le Saint d'abréger au plus vite les souffrances de ce pauvre martyre. « La petite qui prend son tutu pour une voilette, sauce béarnaise bien naise ; pieuvres et origamis dans une face de bœuf parfum sang... » Je fermais les yeux. Il semblerait que cet homme ne nous soit d'aucune utilité. Fais quelque chose pour lui, ô Éternel tout puissant, guide le dans l'unité du saint esprit.


Dernière édition par Elias Quigley le Sam 9 Aoû - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t128-elias-what-is-dead-may-never-die https://insanekids.forumactif.org/t164-elias-jamais-les-crepuscules-ne-vaincront-les-aurores
Alice
Alice

❝ cet endroit a quelque peu changé ❞

✢ DENTS PERDUES : 221
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2401
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 06/05/2014
✢ PSEUDO : alice.
✢ AVATAR : liddell.
✢ CREDITS : de moi à moi.
✢ AGE DU PERSONNAGE : qui saurait vraiment le dire ?
✢ JE SUIS : ce que j'ai toujours été.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : créatrice.
✢ LOCALISATION : dans un lit d'hôpital.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_lqnqu2erAi1qc200lo1_500
✢ JE EST UN AUTRE : la reine de coeur, le chat, le chapelier, je suis tout et rien à la fois.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptySam 9 Aoû - 15:40



La reine face-de-métal
métal hurlant

B
illyBobby a p'tête perdu sa raison, pourtant sa tête est toujours sur ses épaules. Sourire au bord des lèvres ils s'doutent de quoi ils cherchent, même s'il voit que dalle, il entend. Clic, clic, clic. C'est tout ce qu'il a entendu de la petite, ouvrant ses lèvres pour parler, sa main se lève dans les airs pour pointer une direction dans le fond de la cuisine taille géante. « Clic, clic, clong, clong, cling, gling, digidi clong. Une plaque qui tape, deux plaques qui frappent, trois plaques et ça fait splatch. » Térébenthine, elle est là, gisant au sol avec une dégaine à peine reconnaissable. Son corps n'est pas encore totalement froid, du reste on peut sans conteste dire qu'elle est morte. Ses vêtements, ses plaques, même les grosses oeillères qu'elle avait, il n'en est rien. Pour la première fois de sa vie, la reine face-de-métal a vu la véritable lumière du jour, ses prunelles sont d'un bleu ciel sans nuages, même blanc si l'on se donne la peine de titiller. Ses propres vêtements sont plantés dans son corps, le sang a giclé sur les murs, sur le sol, les asticots s'occupent déjà de lui bouffer le peu de peau qui lui reste. De ce qui marque, c'est les traits de son visage coincés dans le temps et dans la terreur, bouche ouverte on pourrait presque l'entendre hurler. Et pourtant, y'a pas que ça. Dans le milieu de ce petit corps, on peut y voir un trou béant parmi les plaies qui s'infectent. Le coeur. Elle a plus d'coeur, on lui a arraché à main nue pour mieux la faire agoniser. Térébenthine qui ne connaissait que trop peu de la vie a été jetée dans la gueule de la mort sans pitié. Puis, au fond y'a BillyBobby qui s'marre d'un rire dément à en faire frissonner les corbeaux.


Et maintenant ?
tu es terminé mon chew

A
vant toute chose, merci à vous petits membres de votre participation à cette première intrigue.  :maw: Le staff espère qu'elle vous a plus autant que nous nous sommes amusées à la mettre en place ! Si ça se termine là ? Ooh non.  :zomg:  :leuv: Je ne pourrais vous dire que : la suite au prochain épisode, m'voyez ?  :hehe:  :huhu: Vous pouvez, si vous le voulez bien entendu poster à la suite de ce topic quant à la réaction de personnage face à la retrouvaille de l'enfant, il n'y a aucun problème !  :frfr: Vous pouvez aussi vous arrêter là si le coeur vous en dit, le principal ayant été fait.  :hin: On sait qu'on arrive à vous tenir en haleine - ou peut-être pas ? :was: - quoi qu'il en soit, nous vous réservons des surprises pour la prochaine version qui ne saurait pas tarder.  :pervers:

ENCORE MERCI A VOUS ET LOVE SUR VOS FESSES.  :hu:  :bn:  :mex:



_________________
Everything's a nail, is it, Miss Hammerhead? First it was your search, freighted with fear and fragmented memories. Now it's the train! Never time for tea. While your brain's on holiday, we're ruined!
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org
Elias Quigley
Elias Quigley

❝ le pays des merveilles reste amoché dans ton coeur ❞

✢ DENTS PERDUES : 910
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2148
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 27/06/2014
✢ PSEUDO : ohmagad, anna
✢ AVATAR : lee pace
✢ CREDITS : (c) money honey et salewperie (a)
✢ AGE DU PERSONNAGE : 35 ans déjà, doux jésus !
✢ JE SUIS : jeannot lapin, le névrosé, le blanc, le retardataire
✢ DANS TES POCHES : une croix en argent, un mouchoir en tissu, une couverture en plumes de jubjub (x1), une lanterne lucioles (x15), des potions répare-tout (x6), des somnicakes et le baromètre à danger du lapin blanc.
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : prêtre, homme de dieu, d'église, de foi, de tout
✢ LOCALISATION : dans la forêt luminescente, à essayer d'apprendre le civisme aux lutins
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_n5h4t2CGgG1tyhp7yo1_500

✢ JE EST UN AUTRE : caleb, ce bg
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptySam 9 Aoû - 16:19


   
save our souls

   
J
e suis le bon berger. Et le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Mais quelle brebis aurait l'idée de se perdre dans un pareil endroit ? Mais quelle âme ne serait pas assez saine d'esprit pour venir se recueillir ici ? Ah, Térébenthine. Térébenthine, Térébenthine, Térébenthine. Son nom sonne comme un psaume décalé, une ritournelle entêtante et pourtant malsaine. Pauvre petite, pourquoi ?

Du regard, je suis la direction que pointait le doigt décharné du cuisinier. À l'opposé, dans le fin fond de la cuisine, sous une ombre morbide. Un corps, une scène macabre et dégoûtante. C'était donc ça, cette odeur de mort répugnante ? Ma gorge se serre et je peine à déglutir. Mes jambes se mettent à flageoler comme le pudding translucide à la vanilline que ma grand-mère s'entêtait à nous concocter pour ses dimanches de fêtes de famille. Je voulais courir, fuir, partir très loin d'ici, de cet endroit, de ce monde chaotique et corrompu. Je voulais tout oublier, laver mon cerveau, effacer ces images atroces de mon esprit. Mais il fallait que j'aille voir. Il fallait vérifier. Le cuisinier n'a peut-être indiqué d'un stock de viande rassie et putride. Un tas de chairs qui éblouit sous les reflets changeants du soleil ? Un pas, puis deux, puis trois. Je ne sais pas si mes comparses me suivent dans mon élan, je n'y prête pas attention. Je dois faire mon devoir de prêtre. Je dois guider les âmes meurtries, les martyres et les morts. C'est pour ça que je suis ici, pour faire le bien et abolir le mal. Je garde la bouche fermée afin que ma langue ne prenne pas les effluves de pourriture qui emplissent l'atmosphère. Mais l'air qui se dégage de mes narines en est tout autant pollué et je ne parviens pas à garder un rythme constant. Mon souffle est saccadé, entrecoupé de hoquets d'horreur. Térébenthine, qu'as-tu fait ? Ma vue se trouble, brouillée par des larmes de compassion et de terrible douleur. Une petite fille. Ce n'était qu'une petite fille. Ma mine se décompose et je pose un genou à terre. Je me sens vide, vide de tout, empli de rien. C'est comme si, soudainement, tout me glissait dessus. Le tremblement dans mes doigts reprend de plus belle et s'insinue jusqu'à mes poignets que je serre et desserre frénétiquement. Mon petit cœur rate un battement sur deux et je ne sais quelle force me maintient conscient. Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre ; et en Jésus-Christ, son Fils unique, Notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, est ressuscité des morts le troisième jour ; est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant ; d'où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois au Saint-Esprit, à la sainte Église catholique, à la communion des Saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. D'un geste, de ma main tremblante, je me saisi des lunettes de métal et offre sa cécité éternelle à la petite, à défaut d'avoir la force de clore ses paupières. Reine-Face-de-Mort. Le loup a eu raison de la brebis. Suis-je toujours un bon berger ? Amen.
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t128-elias-what-is-dead-may-never-die https://insanekids.forumactif.org/t164-elias-jamais-les-crepuscules-ne-vaincront-les-aurores
Victoria Hale
Victoria Hale

❝ on peut changer en bien ou en mal ❞

✢ DENTS PERDUES : 105
☩ CERVELLES GAGNÉES : 2293
✢ ARRIVÉ AU PAYS LE : 25/06/2014
✢ PSEUDO : CHOCO.CHANEL
✢ AVATAR : scarlett johansson.
✢ CREDITS : glass skin pour l'avatar et tumblr pour la signature.
✢ AGE DU PERSONNAGE : vingt-neuf ans.
✢ JE SUIS : une chatte !
✢ DANS TES POCHES : ce qu'elle avait au moment de son décès, soit, rien de très utile au pays des merveilles ... sauf si un miroir de poche peut réussir à assommer un lapin ?
✢ TA VIE : 100/100
✢ ANCIEN METIER : ancienne étudiante en chirurgie pédiatrique.
✢ LOCALISATION : si j'ai besoin de toi, tu sauras où me trouver.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_m7zw2fL58t1rcclhqo1_500

ancienne londonienne issue d'un milieu bourgeois ▬ étudiante en chirurgie pédiatrique, elle terminait ses études ▬ anciennement fiancée à un avocat de londres ▬ morte lors de la soirée du nouvel an 2014 ▬ violée puis laissée pour morte ▬ elle tient sa soeur comme responsable de son trépas ▬ au pays des merveilles, sa principale activité est de survivre. c'est son but ultime. sa principale aspiration ▬ autrefois joyeuse, amoureuse de la vie et jeune femme brillante, lumineuse et charismatique ▬ elle s'est forgée un caractère plus sombre, froid, manipulateur et égoïste à son arrivée ici. soyez sur que si elle doit sacrifier votre vie pour sauver la sienne, elle le fera sans broncher.

PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Tumblr_m8psehWEds1qdg1yho4_r1_250
✢ JE EST UN AUTRE : non.
PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal EmptyDim 10 Aoû - 14:35




fools save the queen ...

Je tourne la tête alors que le regard du fou se tourne vers un meuble de sa cuisine morbide … À l'aise dans cet endroit ? Non, pas particulièrement, mais je me devais de rester calme, d’être imperturbable. J’étais morte, j’avais dû m’adapter à ce nouvel univers, à ce nouveau monde et j’avais dû évoluer, me muer en une autre Victoria et j’étais devenue cette femme … Une menteuse. Une manipulatrice. Un assassin. Une femme qui trahit. Une femme qui fait tout pour survivre. Je descends de mon perchoir alors que le prêtre s’avance en direction du cadavre de l’enfant … Transpercée de ses propres plaques de métal, elle git là, ses yeux bleus voyant certainement la lumière du soleil pour la première fois, ses cheveux coupés au carré et son cœur … Ce trou dans sa poitrine. Ce vide béant. Je regarde, j’observe. Je refuse que cela m’arrive. Nous devons sortir de ce château, maintenant. Tout de suite.

Le frère Jean observe le corps, regarde, culpabilise certainement de ne pas avoir pu aider cette enfant, mais à quoi bon . Il était trop tard. Son décès … Elle ne le doit qu’à elle-même. Se cacher dans un endroit aussi inhospitalier, c’est comme vouloir s’abriter dans une cage aux fauves … C’est impossible. Le jeu s’était arrêté pour elle, une bonne fois pour toutes, mais je ne serai pas de celles qui allaient pleurer sur son sort … J’avais déjà bien assez à faire avec ma propre vie, ma propre survie. Il valait mieux que ce soit elle qui soit décédée que moi. Toujours les autres plutôt que moi. Toujours. J’observais la fenêtre qui donnait sur l’extérieur. Nous étions au rez-de-chaussée. Je venais de trouver ma porte de sortie. En bas … Les arbustes taillés en forme de cœur. Quoi de mieux pour atterrir sans se faire mal ? Folle. Je l’étais certainement, mais ne fallait-il pas l’être dans pareil endroit ? Détournant les yeux du cadavre, profitant de l’inattention globale, je saisissais un bocal où se trouvait un foie avant de le jeter à travers la vitre, qui se brisait sous le choc. Ni une, ni deux, je prenais de l’élan, sautais en avant, atterrissant sur les fesses avant de descendre de l’arbuste … La gymnastique. Qui aurait cru que cela m’aurait servi après tant d’années ? Les jardins. Ma porte de sortie. Je disparaissais dans la seconde, sans me retourner, laissant mes coéquipiers en proie aux odeurs nauséabondes, au Bourreau et au vieux cuisinier toqué pour moi, regagner la sécurité des espaces vastes.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
https://insanekids.forumactif.org/t76-better-you-die-than-i https://insanekids.forumactif.org/t140-you-re-like-me-now-maybe-worth http://with-fire-and-blood.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé


PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty
MessageSujet: Re: PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal   PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

PREMIERE INTRIGUE ☩ la reine face-de-métal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☩ WHAT HAVE YOU DONE ALICE ?  ::  :: Le gouffre sans fond :: Les RPs :: RPs terminés-